Retour au portail Europarl

Choisissez la langue de votre document :

 Index 
Débats
Mardi 20 juillet 1999 - Strasbourg Edition JO
1. Reprise de la session
 2. Doyen d'âge
 3. Élection du Président
 4. Élection des vice-présidents
 5. Élection des questeurs


  

PRÉSIDENCE DE M. NAPOLITANO


























Doyen d'âge

(La séance est ouverte à 10h10)

 
1. Reprise de la session
MPphoto
 
 

  Le Président . – Je déclare reprise la session qui avait été interrompue le 7 mai 1999 et je déclare ouverte la séance prévue à l'article 10, paragraphe 3, de l'Acte portant élection des représentants au Parlement européen au suffrage universel direct, ainsi qu'à l'article 10, paragraphe 3, du règlement du Parlement.

Monsieur Crowley a préalablement demandé la parole.

 
  
MPphoto
 
 

  Crowley (UEN) .(EN) Monsieur le Président, je vous remercie de l"occasion que vous m"offrez de m"adresser à cette Assemblée. Je veux protester contre le manque d"installations qui sont mises à ma disposition, en tant que député, au sein de cet hémicycle. Il y a deux ans et demi, j"étais allé trouver les autorités en charge de la construction de cette nouvelle enceinte pour leur faire part de mes exigences, afin qu"il soit tenu compte des besoins d"une personne souffrant d"un handicap. À cette époque, on m"avait assuré que toutes les installations existantes seraient disponibles. Le mois dernier, je suis venu ici pour discuter avec les architectes et les entrepreneurs de ce qui était prévu en matière de sièges au sein de l"hémicycle. J"ai également écrit à l"ancien Président pour l"informer des difficultés qui se feraient jour.

Après ma réélection et mon arrivée sur place aujourd"hui, j"ai tout d"abord découvert qu"il m"était impossible de me rendre du rez-de-chaussée de cet immeuble au premier étage sans me procurer une carte auprès de l"un des services de sécurité. L"obtention d"une telle carte m"a retardé de 24 minutes ce matin et de 38 minutes hier soir.

Deuxièmement, il m"est impossible de siéger parmi les membres de mon groupe dans cet hémicycle parce que les installations ne me le permettent pas. Troisièmement, il est tout à fait scandaleux, alors qu"une telle quantité de fonds publics ont été consacrés à la construction de ce bâtiment, que nous ne puissions montrer l"exemple pour le XXIe siècle – pour le nouveau millénaire – du type d"intégration qu"envisage le Parlement européen pour la société future.

(Applaudissements vifs et prolongés)

Je voudrais conclure mon intervention par une citation de George Bernard Shaw: «Haïr votre prochain n"est pas le péché suprême mais lui demeurer indifférent est l"essence de l"inhumanité». Nous l"avons constaté aujourd"hui. Je demande que soit notée ma protestation. Je prendrai part aux débats mais je veux faire entendre ma vibrante protestation auprès de toutes les personnes présentes dans cette enceinte et de tous les citoyens d"Europe, pour autant que la séance d"aujourd"hui soit retransmise par les caméras de la télévision.

(Applaudissements vifs et prolongés)

 
  
MPphoto
 
 

  Le Président . – Monsieur Crowley, votre protestation sera sans nul doute enregistrée. Je souhaite exprimer, en mon nom personnel, mon profond regret face à ce qui s'est produit. Je puis seulement vous assurer, on m'en donne maintenant la garantie, que les services procéderont aux adaptations techniques nécessaires que vous demandez, à temps pour la session de septembre. Je suis certain que le Président élu veillera personnellement à ce que cet engagement et ce délai soient effectivement respectés.

 

2. Doyen d'âge
MPphoto
 
 

  Le Président . – Je vous communique que, conformément à l'article 12, paragraphe 1, du règlement, la fonction de doyen d'âge revient à M. Mário Soares. Ce dernier, s'étant porté candidat à la présidence du Parlement, y a cependant renoncé. Dans ces conditions, cette fonction m'est donc dévolue.

Chers collègues, je serai bref. Ce n'est pas la première fois que j'occupe le poste de président d'une assemblée parlementaire. Toutefois, c'est la première fois que j'exerce les fonctions de doyen d'âge, fonctions que j'occupe en remplacement d'un illustre collègue, plus âgé; et je ne vous cache pas un certain embarras. Je tiens cependant à profiter de cette occasion pour vous souhaiter chaleureusement à tous la bienvenue dans cette Assemblée dont j'ai déjà eu l'honneur de faire partie pendant quelques années. J'ai surtout fait partie, pendant de nombreuses années, du parlement national de mon propre pays, l'Italie. Je crois fermement en l'institution parlementaire. Je suis aussi particulièrement convaincu que la légitimation démocratique du processus d'intégration européenne tout entier repose sur ce Parlement, sur la pleine reconnaissance de son rôle et aussi sur sa capacité à collaborer avec les parlements nationaux.

Nous savons que le Parlement a conquis des pouvoirs plus vastes et nous savons qu'il doit en acquérir davantage. Il nous faut maintenant contribuer à la réforme des institutions de l'Union, à la construction d'une véritable démocratie européenne. Telle est la tâche qui nous unit au-delà des importantes diversités politiques qui nous caractérisent et qui s'expriment, certes, en des débats enflammés. La dialectique sera toujours présente dans cette enceinte, dans notre jolie nouvelle demeure, mais jamais nous n'oublierons la cause à laquelle se sont dévouées d'importantes personnalités européennes. Permettez-moi d'en citer une pour toutes les autres, une personnalité qui m'a beaucoup appris et dont je me souviens bien des combats, pendant ses dix ans de présence au sein de cet hémicycle: ce cher Altiero Spinelli.

(Applaudissements)

Une cause nous réunit, chers collègues députés, face à des défis difficiles et contraignants: la construction d'une Europe plus unie, plus large, plus forte en vue de garantir la paix, la liberté et la justice sur tout le continent.

Je souhaite bon travail à la cinquième législature.

Je vous rappelle que, conformément au règlement, aucun débat ne peut s'instaurer sous la présidence du doyen d'âge à moins qu'il ne soit strictement lié, au sens procédural, à l'élection du Président élu ou à la vérification des pouvoirs.

 
  
MPphoto
 
 

  Cappato (NI) .(IT) Monsieur le Président, je demande la parole pour un rappel au règlement, pour l'avenir, évidemment. L'article 14, paragraphe 2, nous rappelle que seul le Président peut prononcer un discours d'inauguration.

 
  
MPphoto
 
 

  Le Président . – Je vous remercie de cette précision, mais, voyez-vous, si j'avais prononcé un discours, il aurait été bien plus long!

(Applaudissements)

 
  
MPphoto
 
 

   >Watson (ELDR) .(EN) Monsieur le Président, avant d"en venir à l"élection du Président de ce Parlement, je voudrais vous demander de confirmer le plein respect de l"annexe I de notre règlement. Celle-ci dispose, en son article 1er , paragraphe 2, qu"avant de pouvoir être valablement désigné comme titulaire d"un mandat du Parlement ou de l"une de ses instances, tout député doit avoir dûment rempli une déclaration d"intérêt financier. Je vous prie de nous confirmer que cette démarche a bien été effectuée.

 
  
MPphoto
 
 

  Le Président . - Je vous confirme, au nom des services du Parlement, que cela a été fait.(1)

 
  

(1) Composition du Parlement – Vérification des pouvoirs – Constitution des groupes politiques – Ordre du jour: cf. procès-verbal.


3. Élection du Président
MPphoto
 
 

  Le Président . – Chers collègues, conformément aux dispositions de notre règlement, nous procédons ce matin à l'élection de notre Président.

Conformément à l'article 13 du règlement, les candidatures aux fonctions de Président du Parlement européen doivent être présentées, avec l'accord des intéressés, par un groupe politique ou par 32 députés au moins.

Conformément à l'article 14 du règlement, ont été présentées aux fonctions de Président du Parlement européen les candidatures suivants:

Mme Nicole Fontaine,

Par la suite, le groupe GUE/NGL a déclaré retirer la candidature de Mme González Álvarez. À ce propos, M. Wurtz a demandé la parole.

 
  
MPphoto
 
 

  Wurtz (GUE/NGL) . – Monsieur le Président, pour la première fois depuis dix ans, nous allons réellement voter pour l'élection du président, ou de la présidente, du Parlement européen, sans l'un de ces accords préalables entre groupes chrétien-démocrate et socialiste qui symbolisaient à mes yeux une sorte de condominium verrouillant le débat démocratique. Aujourd'hui, plus par le hasard des circonstances que par la volonté politique des deux principaux groupes, nous avons une confrontation droite-gauche. Le groupe de la gauche unitaire européenne...

 
  
MPphoto
 
 

  Le Président . - Je vous prie de vous en tenir strictement à la communication relative au retrait de la candidature de Mme González Álvarez, sans vous lancer dans des considérations politiques sur l'élection du Président.

(Applaudissements)

 
  
MPphoto
 
 

  Wurtz (GUE/NGL) . – Je suis d'accord, Monsieur le Président, mais comme vous le savez, ici tout est politique. Mais je tiens compte de votre remarque. Au premier tour, où l'élection du président du Parlement n'avait initialement aucune chance de se jouer, nous avions décidé de présenter la candidature de Mme Laura Gonzalez, pour affirmer notre place spécifique au sein de la gauche. Les derniers développements de la situation, et notamment la conclusion d'un contrat de législature entre les deux principaux groupes de droite, font qu'on ne peut plus exclure que tout se joue dès le premier tour de scrutin. À une droite coalisée et sûre d'elle, nous voulons dès lors contribuer à opposer une gauche rassemblée et offensive...

 
  
MPphoto
 
 

  Le Président . – Je regrette, M. Wurtz, mais je dois vous retirer la parole. Tout est politique: pendant 5 ans, nous aurons l'occasion de discuter des questions politiques, mais pas pour le moment.

(Applaudissements)

Trois candidatures restent donc effectives, et non plus quatre: Mme Nicole Fontaine, Mme Heidi Hautala et M. Mário Soares, la candidature de Mme González Álvarez ayant été retirée, d'après l'intervention de M. Wurtz.

Je vous rappelle que, pour être élu lors des trois premiers tours de scrutin, un candidat doit, conformément à l'article 14 du règlement, obtenir la majorité absolue des votes exprimés. Les bulletins blancs ou nuls ne sont pas pris en considération dans le comptage des votes. Je procède maintenant au tirage au sort des six scrutateurs.

(Le président procède au tirage au sort des scrutateurs)

 
  
MPphoto
 
 

  Le Président . – Ont été désignés comme scrutateurs les députés suivants:

M. Baltas,

(Il est procédé au vote)

 
  
MPphoto
 
 

  Le Président . – Je déclare clos le tour du scrutin.

J'invite les scrutateurs à procéder au dépouillement des bulletins.

(La séance, suspendue à 11h15 pour permettre le dépouillement du scrutin, est reprise à 12h20)

 
  
MPphoto
 
 

  Le Président . – Je vous communique le résultat du tour de scrutin en vue de l'élection du Président.

Nombre de votants: 615

Bulletins blancs ou nuls: 60 dont 5 non réglementaires portant le nom de M. Soares.

Suffrages exprimés conformément à l'article 136, alinéa 1, du règlement: 555

La majorité requise est de 278 votes. Ont obtenu:

Mme Fontaine: 306 votes

Mme Fontaine a obtenu la majorité absolue des votes exprimés. Elle est donc élue Présidente du Parlement.

Je félicite Mme Fontaine pour son élection. Je lui présente mes meilleurs voeux pour l'exercice de son mandat et je l'invite à occuper le siège présidentiel.

(Très vifs applaudissements)

 
  
  

PRÉSIDENCE DE MME FONTAINE


























Présidente

 
  
MPphoto
 
 

  La Présidente . - Chers collègues, vous venez de me faire l'une des plus merveilleuses surprises de ma vie. Je voudrais vous dire que je suis vraiment très émue. Je ne vais pas faire de discours, ce sera pour demain. Juste quelques mots pour vous remercier vraiment du fond du coeur de la confiance que vous venez de me témoigner. C'est une confiance qui est un peu écrasante, mais vous devez savoir que je ferai tout ce que je pourrai pour en être digne et pour que nous travaillons merveilleusement ensemble, comme nous l'avons d'ailleurs fait jusqu'à présent.

Si vous me le permettez, je dirai deux mots plus particulièrement – je crois que mes collègues masculins me le permettront – aux collègues femmes députés qui m'avez toujours merveilleusement soutenue, comme les autres aussi, mais je voudrais dire que cette élection est aussi un peu la vôtre, car c'est vrai que depuis Simone Veil, en 1979, cela faisait vingt ans qu'il n'y avait pas eu de femme à la présidence du Parlement européen, et je suis très fière de cela.

(Vifs applaudissements)

Et puis vous me permettrez aussi de dédier cette élection à ceux de nos collègues qui étaient encore nos collègues, hier. Je sais que beaucoup d'entre eux sont encore là, mais de nombreux autres nous avaient dit qu'ils auraient beaucoup aimé participer à cette élection, qui a été très joyeuse, et je voudrais leur dire un très grand merci.

Et puis, à Mário Soares, je voudrais dire que nous avons eu une compétition très démocratique, très cordiale, et le résultat de cette élection – bon, c'est la vie politique – ne diminue en rien la très, très haute estime que je lui porte et notre Assemblée également.

(Vifs applaudissements)

Mário Soares me demande la parole et je la lui donne tout de suite.

 
  
MPphoto
 
 

  Soares (PSE) .(PT) Je vous remercie, Madame la Présidente. Permettez-moi tout d"abord de vous féliciter. Vous avez mené une très bonne campagne, vous vous êtes comportée avec une grande dignité et vous avez été vraiment fort élégante dans les contacts que nous avons eus. C"est pourquoi je désire vous féliciter très sincèrement et vous souhaiter une excellente présidence, ce dont je ne doute pas. Si vous le permettez, je voudrais également remercier ceux qui ont voté pour moi. Avec ma candidature, nous avons amorcé une dynamique nouvelle et je voudrais remercier non seulement les membres de mon groupe, mais aussi ceux qui ont voté pour moi tout en appartenant à d"autres groupes.

(Applaudissements )

 
  
MPphoto
 
 

  La Présidente . - Merci, Monsieur Soares.

 
  
MPphoto
 
 

  Hautala (Verts/ALE) .(FI) Madame la Présidente, je tiens à vous féliciter chaleureusement au nom du groupe des Verts/Alliance libre européenne du Parlement européen. Nous vous connaissons bien et savons que vous êtes une présidente très intègre et très capable, et nous souhaitons œuvrer à l"avenir avec vous pour mettre en place toutes les réformes internes. Par exemple, le règlement concernant les membres est maintenant une question extrêmement importante. Je tiens aussi à vous féliciter personnellement de ce que vous soyez la première femme à diriger cette maison depuis longtemps. Ma collaboration avec vous au sein du comité de conciliation a toujours été excellente et nous savons que vous vous acquitterez de votre tâche de présidente de la meilleure façon possible. Notre tâche commune est maintenant de représenter ici les citoyens européens, pour qu"eux aussi puissent influer sur les affaires de l"Union européenne. Encore une fois, toutes mes félicitations!

 
  
MPphoto
 
 

  Poettering (PPE) .(DE) Madame la Présidente, au nom du groupe du parti populaire européen, je veux vous adresser, Madame la Présidente, mes plus chaleureuses félicitations. Je le fais cependant aussi très volontiers en mon nom personnel car depuis 1984, nous collaborons en toute confiance et en toute amitié au sein du Parlement européen. Je vous souhaite, Madame la Présidente, tout le succès que vous espérez et que nous espérons tous pour ce Parlement.

Lorsqu"au mois de mai, au cours de la dernière période de session tenue dans cette enceinte, vous avez abandonné la présidence de la séance, vous aviez déclaré: «Je déclare à présent interrompue la séance. C"est la dernière fois que je présidais, en tant que vice-présidente, une séance au sein de cette Assemblée.» Vous aviez alors – et c"était un fait unique pour moi et tous ceux qui étaient présents- reçu une grande ovation et tous s"étaient levés, comme c"est en général le cas pour les seuls Présidents. Nous pouvons donc dire aujourd"hui, quelle que soit notre place dans cette enceinte, que s"il y a une justice politique – et ce aussi au sein même de ce Parlement européen –, cette justice est devenue réalité avec l"élection de Nicole Fontaine à la présidence du Parlement européen.

Jean Monnet a dit un jour: «rien n"est possible sans les hommes, rien n"est durable sans institution». De 1979 à aujourd"hui, le Parlement européen a parcouru une longue route et s"est doté, avec Nicole Fontaine, de la personnalité idéale afin d"assurer l"avenir des compétences, des pouvoirs et de la dignité de cette institution. J"adresse mes meilleurs voeux de succès à Nicole Fontaine qui pourra toujours compter sur la confiance du groupe le plus important de cette Assemblée, groupe qui a déposé cette proposition conformément à son devoir politique et à la nécessité démocratique.

Toutefois, je voudrais aussi assurer Mario Soares de mon respect. Vous êtes un grand homme du Portugal, Monsieur le Président Soares, qui avez évité, dans les années soixante-dix, que le Portugal ne passe d"une dictature à l"autre. Vous êtes un grand homme d"État, un grand Européen, et si nous n"avons pu vous élire à ce poste, vous avez tout notre respect.

(Vifs applaudissements)

Heidi Hautala, notre collaboration a déjà été excellente au cours de ces derniers jours et le fait qu"en tant que chef de groupe des verts, vous siégiez au premier rang de cet hémicycle, tout comme Pat Cox, le président des libéraux, illustre bien cette bonne collaboration. Poursuivons notre travail dans cet esprit d"ouverture et cette excellente atmosphère et, au-delà de nos divergences politiques – bien normales en démocratie –, attelons-nous à la tâche et poursuivons l"unification européenne. Voilà ce que je souhaite, Madame la Présidente, à vous comme à chacun d"entre-nous.

(Applaudissements)

 
  
MPphoto
 
 

  Barón Crespo (PSE) . – Madame la Présidente, permettez-moi de m'exprimer dans votre langue, tout d'abord pour vous féliciter et vous souhaiter beaucoup de chance, et aussi pour vous assurer de la collaboration et de l'amitié du groupe du parti des socialistes européens.

Nous avons travaillé ensemble depuis des années dans nos différentes responsabilités. Je sais bien quelle est votre charge, car il y a dix ans, un jour de juillet, il m'est échu à moi aussi d'aller «au perchoir». Vous avez travaillé en tant que vice-présidente sous ma présidence et celles qui ont suivi et vous vous êtes acquis une grande estime dans cette maison par votre travail, d'abord en tant que vice-présidente, surtout les jours de votes difficiles, mais aussi par votre engagement européen de longue date qui nous a amenés aussi à collaborer dans d'autres missions et sur d'autres plateformes.

Je peux vous assurer, Madame la Présidente, que si vous avez été jusqu'à présent la candidate d'un groupe politique, vous êtes maintenant la présidente de tous les députés du Parlement européen, et je suis sûr que vous serez à la hauteur de votre tâche. En ce qui concerne le groupe du parti des socialistes européens, vous aurez tout le soutien nécessaire pour mener à bien non seulement les réformes indispensables à opérer dans cette enceinte, tout d'abord le statut des députés et celui des assistants, mais aussi pour ouvrir tout grand les fenêtres de l'institution à nos concitoyennes et à nos concitoyens, partout dans l'Europe des Quinze et au-delà, parce que nous sommes en train de construire non seulement ce palais, mais aussi une Europe plus unie. Je crois que vous pouvez compter sur notre soutien loyal, sur notre amitié et j'espère qu'aussi bien au Bureau que dans les échéances qui nous attendent, nous pourrons faire de notre mieux non seulement pour faire marcher le Parlement mais aussi pour faire avancer l'Europe.

Si vous le permettez, pour conclure, je voudrais exprimer aussi mon estime et mon amitié à un ancien camarade, Mário Soares, que je connais depuis l'époque de la lutte antifasciste dans mon pays et au Portugal. C'est l'exemple non seulement d'un lutteur acharné pour la démocratie dans son pays, d'un grand homme qui a aidé au processus de décolonisation et à mettre en place un monde un peu plus juste et plus ouvert, mais surtout je crois qu'il incarne d'une façon admirable la dimension, disons, sportive, qu'il faut reconnaître à la démocratie. Je voudrais aussi saluer Mme Hautala et j'espère que tous ensemble nous serons capables de faire avancer la cause de la démocratie et de l'Europe unie.

(Applaudissements)

 
  
MPphoto
 
 

  Cox (ELDR) . – Bravo, Nicole, et félicitations, Madame la Présidente.

Ce matin, j'ai demandé à l'avance à Nicole une petite précision, un conseil, au cas où elle monterait «au perchoir» ici aujourd'hui. Dans la langue de Molière, quelle est la règle quand une femme est élue président? Elle m'a dit: selon l'Académie française, on peut dire soit «Madame le Président» soit «Madame la Présidente». Alors, Madame la Présidente, et selon l'Académie française c'est parfaitement correct, je voudrais vous féliciter non seulement d'être élue maintenant présidente de notre Assemblée pour les années qui viennent, mais aussi d'être la première femme depuis vingt ans, comme vous l'avez déjà dit, à succéder comme présidente à mon ancienne collègue, Mme Simone Veil. Je vous félicite aussi non seulement d'être président et une femme président, mais aussi d'être une très bonne collègue depuis des années, et je vous souhaite un très bon travail pour le Parlement, pour la réforme interne, mais surtout pour l'Assemblée et pour l'Europe, parce que je sais combien vous êtes attachée personnellement à l'Europe, à notre vision commune.

Je voudrais dire aussi à notre collègue portugais, Mário Soares, que je le félicite, en ayant pris part à cette élection, d'avoir donné la capacité à l'Assemblée de disputer le siège, parce que telle est la vraie politique, la vraie démocratie.

Au sein du groupe libéral, nous avons choisi de soutenir votre candidature non pour former une coalition politique, mais comme expression politique, pour la période de session constitutive, parce qu'il faut de temps en temps des équilibres politiques entre les grandes formations politiques européennes. En étant élue aujourd'hui présidente de notre Assemblée, vous tenez aussi cet équilibre politique nécessaire entre les institutions, pour un avenir ciblé, en vue d'un travail commun pour l'Europe, pour la réforme interne et pour l'Assemblée entière. Félicitations, et bravo, ma chère collègue.

 
  
MPphoto
 
 

  La Présidente . – Merci infiniment, Monsieur Pat Cox.

La parole est à M. Wurtz.

 
  
MPphoto
 
 

  Wurtz (GUE/NGL) . – Madame la Présidente, je tiens à mon tour, au nom du groupe de la gauche unitaire européenne-gauche verte nordique, à vous féliciter. Vous êtes désormais notre présidente à tous et toutes.

Je voudrais ajouter ce que j'avais eu l'occasion de vous dire quand vous avez rendu visite à notre groupe il y a quelques jours, à savoir que tout le monde sait que nous ne sommes pas du même bord politique. Je ne vous l'ai pas caché, y compris dans les implications que cela aurait aujourd'hui, mais les divergences politiques n'excluent pas l'estime personnelle.

Notre souhait sera donc que vous fassiez preuve, comme présidente, de la même loyauté, de la même équité que celles qui vous ont fait beaucoup d'amis dans cette maison comme première vice-présidente de notre précédente Assemblée.

(Applaudissements)

 
  
MPphoto
 
 

  Collins (UEN) .(EN) Madame la Présidente, je vous adresse mes félicitations et mes meilleurs voeux de succès pour votre élection à la présidence du Parlement européen. Je suis assez heureux que le Parlement se soit doté d"un excellent Président et suis aussi convaincu que vous assumerez toujours vos devoirs avec dignité et équité.

Vous avez obtenu le respect de cette Assemblée durant votre mandat de vice-président et par les nombreuses tâches que vous avez eues à assumer. Au nom du Parlement, je vous adresse tous mes voeux de succès pour la durée de votre mandat. Le Parlement s"est doté d"un merveilleux Président. Nous vous adressons nos meilleurs voeux.

(Applaudissements)

 
  
MPphoto
 
 

  Muscardini (NI) . - (IT) Madame la Présidente, l'Alleanza Nazionale sait que vous mènerez ce Parlement avec cet esprit de démocratie et d'équilibre que nous avons déjà connu au cours de la législature précédente. Votre grande volonté d'atteindre une Europe libre et unie au niveau politique, votre respect des institutions démocratiques, votre foi en un Parlement qui entretient, finalement, un rapport fort, conscient et transparent avec la Commission, nous font espérer que nous en avons enfin terminé avec l'ère des «coalitions» du passé et que s'instaure une véritable collaboration entre tous les groupes de ce parlement. L'Europe entame cette législature à une époque très difficile. Difficile, en effet, en raison des événements qui se déroulent à nos frontières; difficile car le processus d'unification politique et le projet de politique économique sont loin d'être achevés. Vous nous avez déjà prouvé que vous êtes en mesure d'assurer une présidence forte, aimable et compétente, équilibrée et juste. Cela nous donne espoir et confiance pour travailler ensemble, tous ensemble, afin de répondre aux exigences de ces citoyens d'Europe qui attendent encore de nous une réponse claire quant à leur avenir.

 
  
MPphoto
 
 

  Bonde (EDD) . – Madame la Présidente, chère Nicole, le groupe pour l'Europe des démocraties et des différences tient également à vous féliciter pour votre élection de ce jour. Je suis convaincu que, en votre qualité de présidente, vous saurez veiller aux intérêts généraux des États membres. Nous accordons beaucoup d'importance à ce que l'on donne un coup de balai au sein de ce Parlement afin qu'un déplacement de 300 euros ne fasse pas l'objet d'un remboursement de 1 000 euros et que les rémunérations soient affichées au grand jour et ne se cachent pas derrière des avantages sociaux perçus par la petite porte. Mon groupe jette un regard critique sur le centralisme et la fermeture de l'UE. Je suis convaincu que nous pourrons collaborer de manière constructive afin d'ouvrir les processus décisionnels de l'UE. Dans d'autres domaines, nous pouvons offrir une opposition constructive plutôt qu'une collaboration constructive et ce, parce que, contrairement à nous, vous êtes favorable à une plus grande intégration. Mais notre opposition sera constructive.

Je voudrais formuler une remarque personnelle à l'attention de Mário Soares. Cela fait 25 ans, je te rendais visite dans ton appartement à Paris, où tu étais en exile. J'étais un fervent admirateur de ta lutte pour la démocratie au Portugal et je te soutenais en veillant à ce que tes propos soient répercutés dans la presse scandinave et en diffusant tes messages. Mais, aujourd'hui, je ne peux te soutenir car même si nous sommes d'accord sur la démocratie au Portugal, mon groupe ne partage pas ton point de vue sur les États unis d'Europe. Par conséquent, nous n'avons pu voter pour Mário Soares même si son passé et son histoire m'interpellent.

Encore une petite remarque personnelle à l'un des vétérans qui siège à ce Parlement depuis 1979. Nicole Fontaine est la meilleure présidente que nous ayons eue. Lorsque nous sommes arrivés au terme du mandat en mai dernier, elle a reçu un soutien unanime et de vifs applaudissement ont fusé de toute part de l'Assemblée, soulignant la qualité exceptionnelle de sa présidence tout au long de ce mandat. Ce n'est pas pour des raisons politiques que j'ai voté pour vous aujourd'hui, mais parce que j'espère que vous continuerez à être la femme de confiance de tous les députés. Et avec ces mots, j'en profite pour vous souhaiter la bienvenue en tant que Présidente de ce Parlement pour les deux 2 prochaines années et demi à venir.

 
  
MPphoto
 
 

  La Présidente . – Merci, Monsieur Bonde.

Chers collègues, je suis infiniment touchée par tout ce que je viens d'entendre. Demain, dans mon discours d'ouverture, je répondrai à beaucoup de préoccupations et de réflexions qui ont été exprimées par les uns et les autres. Maintenant, si vous le voulez bien, nous allons suspendre cette séance, mais je voudrais, avant de le faire, remercier M. Napolitano qui a présidé nos débats ce matin avec un très grand talent, un très grand sang-froid, lorsque nous avons frisé la panne de traduction. Finalement, tout cela s'est bien arrangé. Il a présidé remarquablement cette séance d'ouverture et je voudrais, au nom de vous tous, l'en remercier.(1)(2)

(Applaudissements)

(La séance, suspendue à 12h50, est reprise à 15h10)

 
  

(1) Élection des vice-présidents: cf. procès-verbal.
(2) Constitution des groupes politiques: cf. procès-verbal.


4. Élection des vice-présidents
MPphoto
 
 

  La Présidente . – Mes chers collègues, l'ordre du jour appelle maintenant l'élection des vice-présidents du Parlement européen.

Vous avez en principe devant vous la liste des candidats. Je vais vous en donner lecture. Les bulletins de vote sont en train d'être distribués, parce que nous avons préféré, pour cette fois encore, étant donné qu'il y avait quatorze candidats pour quatorze postes, faire un vote manuel. Nous nous servirons des bienfaits de l'électronique un peu plus tard.

J'ai reçu les candidatures suivantes:

M. Joan Colom i Naval, M. Ingo Friedrich, M. Renzo Imbeni, Mme Marie-Noëlle Lienemann, M. Luis Marinho, M. David Martin, M. Gérard Onesta, M. José Pacheco Pereira, M. Guido Podestà, M. James Provan, M. Alonso José Puerta, M. Gerhard Schmid, M. Alejo Vidal-Quadras Roca et M. Jan Wiebenga.

Les candidats m'ont fait savoir qu'ils acceptaient leurs candidatures respectives.

Comme je vous le disais à l'instant, étant donné que le nombre de candidats n'excède pas le nombre de sièges à pourvoir, je vais vous proposer, dans un premier temps, d'élire ces quatorze candidats aux postes de vice-présidents et de le faire par acclamation. Ensuite, nous procéderons à un scrutin pour établir la préséance entre les différents vice-présidents que vous aurez ainsi élus.

(Applaudissements)

Les quatorze vice-présidents sont élus par acclamation.

J'annonce solennellement que le scrutin est ouvert.

(Il est procédé au vote)

(La séance, suspendue à 15h40, est reprise à 18h05)

 
  
MPphoto
 
 

  La Présidente . – Mes chers collègues, permettez-moi, comme convenu, de vous annoncer le résultat du scrutin pour l'ordre de préséance des vice-présidents.

Nombre de votants: 594.

Ont obtenu:

David Martin: 275 voix

Ensuite, nous avons James Provan et Ingo Friedrich avec chacun 246 voix, ce qui veut dire que, dans l'ordre, le candidat le plus âgé prend la préséance. Je crois que c'est James Provan.

Marie-Noëlle Lienemann: 215 voix

Je renouvelle toutes mes félicitations à nos vice-présidents.

Conformément à l'article 15, paragraphe 2, du Règlement, cet ordre de préséance des vice-présidents est déterminé par le nombre de voix obtenues, et la composition du nouveau Bureau sera notifiée aux présidents des institutions des Communautés européennes.

(Applaudissements)

 

5. Élection des questeurs
MPphoto
 
 

  La Présidente . – En ce qui concerne l'élection des questeurs, qui aura lieu demain matin, je vous propose que nous fixions le délai de dépôt des candidatures à 20 heures ce soir. Ces candidatures doivent être déposées au même endroit que celles des vice-présidents, c'est-à-dire dans la petite salle qui est à côté de l'hémicycle.

 
  
MPphoto
 
 

  Swoboda (PSE) .(DE) Madame la Présidente, le délai que vous avez accordé est aisé à respecter pour les groupes qui n"ont qu"un bon candidat à proposer à l"élection des Questeurs. Malheureusement, notre groupe dispose de plusieurs bons candidats et nous devons d"abord procéder à une sélection. Je voudrais donc vous demander, puisque le vote n"aura pas lieu à la première heure demain matin, de fixer un délai plus long: 22 heures, par exemple – l"idéal, selon moi, serait même minuit mais aujourd"hui à 22 heures au plus tôt. Au nom de mon groupe, je vous en prie instamment.

 
  
MPphoto
 
 

  La Présidente . - Monsieur Swoboda, je pense que nous pouvons même être encore plus larges et proposer, si vous êtes d'accord, demain matin 9 heures. Comme cela vous aurez même la nuit pour vous porter conseil.

 
  
MPphoto
 
 

  Swoboda (PSE) .(DE) Madame la Présidente, si vous êtes toujours aussi généreuse, nous serons très satisfaits de votre présidence.

 
  
MPphoto
 
 

  La Présidente . – Mes chers collègues, l'ordre du jour est épuisé.(1)

(La séance est levée à 18h10)

 
  

(1) Ordre du jour de la prochaine séance: cf. procès-verbal.

Avis juridique - Politique de confidentialité