Index 
 Précédent 
 Suivant 
 Texte intégral 
Compte rendu in extenso des débats
Jeudi 27 octobre 2005 - Strasbourg Edition JO

4. Droits de l’homme au Sahara occidental (décision de la Conférence des présidents)
MPphoto
 
 

  Le Président. - Mesdames et Messieurs, avant de passer au vote, je voudrais aborder une question spécifique avec le Parlement. Lors de sa réunion d’hier, la Conférence des présidents a décidé de proposer qu’à titre exceptionnel, le débat sur les droits de l’homme au Sahara occidental ne se conclue pas par le vote sur une proposition de résolution, de manière à ne pas porter préjudice à la visite de la délégation ad hoc dans cette région du 11 au 15 janvier prochains.

Conformément à notre règlement, je dois soumettre cette décision exceptionnelle de la Conférence des présidents à l’Assemblée, et je permettrai à un membre qui la soutient et à un membre qui s’y oppose de prendre la parole.

 
  
MPphoto
 
 

  Hans-Gert Poettering (PPE-DE). - (DE) Monsieur le Président, je voudrais en fait apporter mon soutien au vote sur la résolution. Lors de la Conférence des présidents, j’ai estimé approprié de plaider pour l’annulation de cette dernière, en partant du principe que nous devrions attendre de voir ce qui ressort de la délégation avant d’en rédiger une.

Étant le président de mon groupe, je dépends naturellement de son soutien. Je lui ai donc soumis cette question ce matin. Le groupe était unanime à penser que nous devrions en fait rédiger une résolution aujourd’hui. Cela implique - et je n’ai pas honte de l’admettre - que l’avis du groupe différait du mien.

(Applaudissements)

Je suis obligé d’agir en fonction du vote de mon groupe et, en bon démocrate, je suis donc favorable [...]

(Tumulte)

... exactement, et j’espère que les autres feront de même et affirmeront qu’ils acceptent ce que le groupe demande à son président de faire. L’avis de notre groupe est que nous ne devrions pas attendre le résultat de la délégation, mais bien nous décider en l’état actuel de nos connaissances sur le sujet. C’est pourquoi le groupe du parti populaire européen (démocrates chrétiens) et démocrates européens est favorable à ce que nous arrêtions une décision sur cette résolution dès aujourd’hui.

(Applaudissements)

 
  
MPphoto
 
 

  Francis Wurtz (GUE/NGL). - Monsieur le Président, la situation a changé, puisque le démocrate M. Poettering s’est finalement rallié à la position de son groupe, qui était la position que j’avais moi-même défendue à la Conférence des présidents, et qui était de dire qu’aucune considération tactique ne devait empêcher le Parlement de s’exprimer sur l’urgence de la situation des droits de l’homme au Sahara occidental

(Applaudissements)

et qu’il était plus logique que le Parlement exprime sa position avant l’envoi d’une délégation sur, notamment, les révélations très graves qui viennent d’être faites, avec la découverte de fosses communes, pour faire la lumière sur cette question et pour inviter les autorités marocaines, pour inviter tout le monde à travailler avec le nouveau représentant de l’ONU. Je me félicite donc de la position qui vient d’être exprimée et qui sera certainement celle de l’ensemble de notre Assemblée, à savoir avoir un vote à l’issue de notre débat cet après-midi.

 
  
  

(Le Parlement rejette la demande de modification de l’ordre du jour)

 
Avis juridique - Politique de confidentialité