Index 
 Précédent 
 Suivant 
 Texte intégral 
Procédure : 2006/0194(CNS)
Cycle de vie en séance
Cycle relatif au document : A6-0432/2006

Textes déposés :

A6-0432/2006

Débats :

Votes :

PV 13/12/2006 - 8.11
CRE 13/12/2006 - 8.11
Explications de votes

Textes adoptés :

P6_TA(2006)0562

Débats
Mercredi 13 décembre 2006 - Strasbourg Edition JO

8.11. Contributions financières au Fonds international pour l’Irlande (2007-2010) (vote)
PV
  

Avant le vote

 
  
MPphoto
 
 

  Jim Higgins (PPE-DE), rapporteur. - (EN) Monsieur le Président, je voudrais remercier les membres de la commission du développement régional pour le soutien qu’ils ont apporté à ce rapport. Je voudrais également remercier le Secrétariat pour sa contribution.

Aucun mot de peut exprimer de manière adéquate la gratitude du peuple irlandais, des deux côtés de la frontière, pour l’investissement que l’Europe a consenti en faveur de la régénération économique de l’Irlande du Nord et des comtés frontaliers d’Irlande ainsi que pour le processus de paix en Irlande du Nord.

À ce jour, le Fonds international pour l’Irlande a apporté 803 millions d’euros de financement et a levé 1,46 milliard d’euros supplémentaires en soutenant 5 700 projets et en permettant la création de 55 000 emplois directs et indirects. Il a également joué un rôle essentiel dans l’apaisement des tensions sectaires et la réduction des divisions entre les deux traditions présentes sur l’île. Espérons que les armes soient désormais réduites au silence pour de bon et que les économies de l’Irlande du Nord et des comtés frontaliers du Sud commencent à réaliser leur véritable potentiel économique.

C’est la dernière fois que nous demandons à l’UE de financer ce programme, étant donné que le Fonds international cessera d’exister en 2010. Nous avons eu beaucoup d’espoirs déçus par le passé concernant une solution politique permanente en Irlande du Nord. Toutefois, mes collègues irlandais et moi-même sommes confiants et pensons que nous sommes enfin sur le point de trouver une solution durable et qu’un gouvernement décentralisé sera bientôt une réalité pour le long terme.

(Le président retire la parole à l’orateur)

 
Avis juridique - Politique de confidentialité