Retour au portail Europarl

Choisissez la langue de votre document :

 Index 
 Texte intégral 
Débats
Jeudi 15 mars 2007 - Strasbourg Edition JO

Les collectivités locales et la coopération au développement (débat)
MPphoto
 
 

  Gay Mitchell (PPE-DE). - (EN) Monsieur le Président, je voudrais saluer M. Schapira pour son travail sur ce rapport ainsi que M. Mavrommatis pour son travail de rapporteur fictif. Je pense qu’il s’agit d’une partie importante du travail de la commission du développement.

J’ai eu le privilège d’être rapporteur sur l’Instrument de coopération au développement, un instrument fort controversé pour lequel il nous a fallu deux ans pour nous mettre d’accord. Dans ce contexte, nous avons insisté pour que le rôle des autorités locales soit reconnu - et il a été en effet reconnu - et grâce à la nouvelle procédure de mise en œuvre que nous avons désormais acceptée par l’intermédiaire des quatre groupes de travail de la commission du développement, nous devons maintenant nous assurer que les autorités locales soient pleinement impliquées dans le processus de consultation et dans la mise en œuvre de l’aide au développement, et que les désirs du Parlement ne soient pas seulement considérés comme des désirs mais que l’instrument de coopération au développement soit considéré comme la volonté législative de cette Assemblée.

Deuxièmement, nous ne devrions pas limiter la participation des autorités locales aux autorités locales des pays en développement. En tant qu’ancien lord-maire de Dublin, permettez-moi de vous faire partager mon expérience en tant que président de la plus grande autorité locale d’Irlande. Au sein du conseil municipal de Dublin, par exemple, nous possédons une ressource énorme: des ingénieurs qui savent comment fournir de l’eau potable, comment traiter les eaux usées, comment construire des routes et des appontements et toutes sortes de choses, et je pense que cette ressource pourrait être mise à profit dans les pays en développement, pas seulement à partir de Dublin mais de tous les comtés d’Irlande et de toutes les autorités locales au sein de l’Union européenne. Nous devrions envisager de jumeler nos autorités locales avec celles des pays en développement. Je sais que de nombreuses personnes qui travaillent pour les autorités locales au sein de l’Union européenne et qui ont des compétences aimeraient mettre celles-ci à profit pour approvisionner les pays en développement en eau potable et d’autres choses. Je demande à la Commission d’approfondir cette idée, et de ne pas uniquement impliquer les autorités locales au sein des pays en développement, mais d’impliquer les autorités locales qui ont des compétences et qui les mettront à profit afin de venir en aide aux pays en développement. Je recommande cette idée à la Commission et j’espère que l’on en tiendra compte.

 
Avis juridique - Politique de confidentialité