Index 
 Texte intégral 
Débats
Jeudi 13 mars 2008 - Strasbourg Edition JO

Explications de vote
MPphoto
 
 

Texte déposé : A6-0035/2008

  Nirj Deva et Gay Mitchell (PPE-DE), par écrit. − Lorsque le vote concerne une politique incluant les termes «santé sexuelle et génésique», nous comprenons qu’il s’agit de la protection et de l’amélioration de la vie et de la santé de la mère et du fœtus. Nous n’acceptons aucune autre définition qui inclurait l’avortement et, de plus, nous comprenons que tous soins, informations et politiques de toute nature ou autres services en matière de santé sexuelle et génésique excluent également l’avortement. Nous œuvrerons afin de faire accepter cette définition dans chaque enceinte et organe sur lesquels nous pouvons exercer notre influence.

Nous prenons note de la réponse donnée par la présidence du Conseil au Parlement le 4 décembre 2003 selon laquelle les termes «santé génésique» n’impliquent pas la promotion de l’avortement et, entre autres, que l’avortement ne devrait jamais être présenté comme une méthode de planification familiale, contrairement à ce que l’OMS déclare en ce qui concerne la régulation de la fertilité. Par conséquent, il est clair que la définition de l’OMS n’est pas contraignante ni même acceptée par les institutions gouvernementales et parlementaires.

Nous continuerons à soutenir les politiques qui encouragent les pratiques sexuelles responsables, et qui protègent et améliorent la vie et la santé de la mère et du fœtus, en ce compris la fourniture de moyens pour atteindre ces objectifs.

 
Avis juridique - Politique de confidentialité