Index 
 Texte intégral 
Débats
Mercredi 24 septembre 2008 - Bruxelles Edition JO

Priorités du Parlement européen pour le programme législatif et de travail de la Commission pour 2009 (débat)
MPphoto
 

  Silvana Koch-Mehrin, au nom du groupe ALDE.(DE) Monsieur le Président, Madame la Vice-présidente, l’année prochaine, 2009, est effectivement une année très importante pour l’Union européenne. C’est l’année où doivent être organisées les élections européennes et où, d’une façon plus générale, il faudra apporter des réponses aux questions fondamentales concernant l’orientation future de l’Union européenne.

Les élections auront bien lieu, cela nous le savons. Ce que nous ne savons pas encore, c’est sur quelle base exactement nous travaillerons après ces élections. Il s’agit d’une question à laquelle nos citoyens attendent à juste titre une réponse. Du point de vue des institutions de l’Union européenne, comment envisageons-nous l’avenir de l’Europe?

Bien sûr, le programme législatif et de travail de la Commission est l’occasion d’apporter une réponse détaillée à cette question. C’est pourquoi nous, le Parlement, nous avons décidé d’exprimer au préalable nos exigences vis-à-vis du programme de travail de la Commission, au lieu de réagir seulement lorsque celui-ci nous sera présenté.

L’Union européenne est confrontée à ces défis majeurs qui ont un impact direct sur son avenir. Que nous apportera cet avenir? Mais de nombreux événements qui se déroulent actuellement dans le monde ont un impact direct sur la vie quotidienne de nos citoyens, comme la crise financière et l’augmentation des prix de l’énergie. Nous avons besoin de paroles claires en provenance de l’Europe pour expliquer comment l’Union européenne compte réagir. Il faut pour cela faire preuve de conviction et de capacité à diriger.

C’est pourquoi il est important que la Commission européenne indique clairement comment elle compte réagir à ces crises et définisse clairement les priorités politiques de son programme de travail.

Dans ce contexte, il est important pour le Parlement comme pour la Commission de tenir compte de la compétitivité européenne. Dans un marché de plus en plus mondialisé, il est important de faire de cette compétitivité l’une de nos priorités politiques permanentes.

D’autres aspects tout aussi importants sont le renforcement et la protection des droits civiques, l’élargissement de la recherche et la résolution du problème du changement climatique. Il s’agit là de questions que le Parlement considère depuis de nombreuses années comme des problèmes importants. La Commission doit définir ces domaines, et veiller surtout à ce que le mérite des progrès accomplis et des réussites revienne à l’Europe. Bien souvent, lorsque l’Europe obtient des résultats favorables aux intérêts et au bien-être des citoyens, les États membres s’en attribuent tout le mérite. J’aimerais que la Commission accorde plus d’attention à cela à l’avenir.

Dans cette perspective, Madame la Vice-présidente, je suis très heureuse de vous voir ici aujourd’hui. (Il faut bien accepter le fait que le président de la Commission M. Barroso, comme l’un ou l’autre de nos collègues députés, avait d’autres obligations prévues pour aujourd’hui.) Je suis heureuse de vous voir ici, Madame la Vice-présidente, car vous êtes la personne chargée de promouvoir la communication au sein de l’Union européenne et ceci pourrait constituer une chance de voir le thème d’aujourd’hui, à savoir le programme de travail de la Commission, faire l’objet de débats approfondis au sein des parlements nationaux également, afin de permettre ce genre d’interaction dès le départ. Au Bundestag allemand, ces discussions sont actuellement organisées dans la plupart des commissions. Elles méritent pourtant sans aucun doute d’être mises au programme des séances plénières de tous les parlements nationaux d’Europe.

L’heure de l’Europe a sonné: cela, au moins, devrait être évident. Nous sommes confrontés à des défis mondiaux, et l’Europe n’a pas d’autre choix que de développer une réaction commune.

 
Avis juridique - Politique de confidentialité