Index 
 Texte intégral 
Débats
Mardi 18 novembre 2008 - Strasbourg Edition JO

Explications de vote
MPphoto
 
 

Texte déposé : A6-0391/2008

  John Attard-Montalto (PSE), par écrit. − (EN) L’UE consomme bien trop peu de fruits et de légumes par rapport aux recommandations de l’OMS, qui préconise un minimum de 400 grammes par jour. On constate une hausse fulgurante du nombre de cas d’obésité chez les enfants. Cette hausse est particulièrement importante à Malte.

Une consommation importante de fruits et de légumes réduit le risque de contracter nombre de maladies et permet de prévenir le surpoids et la forte surcharge pondérale.

En 2007, l’organisation du marché des fruits et légumes a été réformée en profondeur en vue d’une meilleure orientation vers le marché. Le secteur des fruits et légumes est désormais pleinement intégré dans le régime de paiement unique.

Le surpoids augmente le risque de souffrir de maladies cardiovasculaires, de diabète, d’hypertension et de certaines formes de cancer. Nous devrions viser une consommation journalière de 600 grammes par jour pour les personnes âgées de 11 ans et plus.

La Commission propos d’allouer à ce programme 90 millions d’euros du budget communautaire, ce qui équivaut à un fruit par semaine, trente semaines par an, pour les enfants de 6 à 10 ans.

Si l’on veut profiter des avantages d’un programme en faveur de la consommation de fruits à l’école, il est nécessaire d’y consacrer beaucoup plus de fonds. Un tel programme devrait offrir un fruit par jour et par élève et ne devrait pas se limiter aux enfants scolarisés de 6 à 10 ans.

 
Avis juridique - Politique de confidentialité