Index 
 Texte intégral 
Débats
Mercredi 14 janvier 2009 - Strasbourg Edition JO

Explications de vote
MPphoto
 

Texte déposé : A6-0479/2008

  Philip Claeys (NI). - (NL) Monsieur le Président, le droit à la liberté d’opinion et la manière dont ce droit peut être exercé est, sans aucun doute, un indicateur clé qui permet d’évaluer la situation de nos droits fondamentaux. Le rapport met, à juste titre, en garde contre la censure non officielle et l’auto-censure qui apparaissent lorsque certains sujets sont exclus du débat public. Le chapitre du rapport qui met en garde contre les individus et les groupes qui veulent en museler d’autres en clamant qu’ils sont constamment injustement attaqués est tout aussi justifié.

Ce qui est totalement déroutant, cependant, c’est l’invitation à «poursuivre avec détermination toute manifestation de haine s’exprimant dans des programmes médiatiques racistes et des articles propageant un discours intolérant». C’est exactement le genre de chose qui mène à la censure et à l’auto-censure qui sont déplorées ailleurs dans le rapport. C’est le genre de législation qui a fait condamner le plus grand parti flamand en Belgique, parce que ce parti avait critiqué la politique d’immigration adoptée. Les gens devraient dès lors savoir ce qu’ils veulent. Il est impossible d’être un peu en faveur de la liberté d’opinion. Soit on est en faveur de la liberté d’opinion, et on accepte toutes les conséquences que cela implique, soit on ne l’est pas.

 
Avis juridique - Politique de confidentialité