Index 
 Texte intégral 
Débats
Jeudi 25 novembre 2010 - Strasbourg Edition JO

Rapport annuel sur les activités du Médiateur européen en 2009 - Rapport spécial du Médiateur européen à l’attention du Parlement européen faisant suite au projet de recommandation adressé à la Commission européenne dans la plainte 676/2008RT (conformément à l’article 205, paragraphe 2, première partie, du règlement) - 26e rapport annuel sur le contrôle de l’application du droit de l’Union européenne (2008) (débat)
MPphoto
 

  John Stuart Agnew (EFD).(EN) Madame la Présidente, l’aspect le plus scandaleux de la conduite du commissaire révélée par ce rapport, au-delà du traitement effroyable réservé au plaignant dans cette affaire, est qu’il ne s’agit pas d’un cas isolé de mauvaise administration. En effet, les faits mis en lumière par ce rapport fracassant vont au-delà de la simple négligence ou de l’indolence. On peut au contraire raisonnablement conclure que la Commission a adopté ce comportement de manière délibérée et calculée en vue de contrecarrer les travaux rigoureux effectués par le Médiateur et de salir l’état de droit.

Son travail est déjà suffisamment ardu pour que vienne s’y ajouter le problème d’une Commission qui s’emploie, comme les faits le prouvent, à entraver continuellement le bon déroulement de sa mission. À une certaine époque, la révélation d’une conduite aussi mesquine de la part de fonctionnaires aurait contraint ces personnes à démissionner, de même que le ministre responsable. Je m’attends plutôt à voir une Commission arrogante et présomptueuse faire ce qu’elle fait de mieux, à savoir un pied de nez aux citoyens en laissant les coupables s’en sortir sans aucune sanction. Pas étonnant que l’UE n’ait jamais été aussi impopulaire!

 
Avis juridique - Politique de confidentialité