Index 
 Texte intégral 
Débats
Mardi 14 décembre 2010 - Strasbourg Edition révisée

Résultats de la conférence de Cancún sur le changement climatique (débat)
MPphoto
 
 

  Ivo Belet (PPE), par écrit.(NL) Il est difficile de décrire le résultat du sommet sur le climat tenu à Cancún comme une grande réussite. Ce résultat vaut toutefois mieux que rien. Certaines actions concrètes ont été mises en œuvre, par exemple au niveau de la lutte contre la déforestation, et le feu vert à la création d’un fonds climatique de 100 milliards de dollars a été donné. Toutefois, l’ensemble progresse à un rythme particulièrement lent et particulièrement lassant. Il ressemble à s’y méprendre à la procession d’Echternach. En attendant, le compte à rebours du réchauffement climatique poursuit sa progression silencieuse.

Quel a été le rôle joué par l’Europe dans ce contexte? L’Union a certainement tiré les enseignements des erreurs de la conférence tenue à Copenhague l’année dernière. À Cancún, l’Europe a été au cœur des négociations et a opéré en front uni. Le monde entier a les yeux rivés sur le modèle européen et le regarde avec admiration, car nous avons les engagements les plus progressifs et les plus contraignants. L’Europe est un modèle sur le plan climatique.

Nous devrons nous accrocher fermement à ce rôle de chef de file dans les années à venir. Il nous distingue clairement de presque tous les autres continents, de manière positive. C’est un atout colossal en termes d’image et il présente des avantages économiques et sociaux majeurs.

 
Avis juridique - Politique de confidentialité