Index 
 Texte intégral 
Compte rendu in extenso des débats
Jeudi 17 février 2011 - Strasbourg Edition JO

Ouganda: meurtre de David Kato
MPphoto
 

  Sergio Paolo Francesco Silvestris (PPE).(IT) Monsieur le Président, Monsieur le Commissaire, Mesdames et Messieurs les députés, le meurtre de David Kato a fait l’objet d’une condamnation sévère et catégorique des institutions européennes.

Toutefois, il ne faut pas oublier que cet acte violent n’est qu’un épisode de plus dans un contexte plus large, qui est celui de la discrimination dont souffrent certaines minorités culturelles, ethniques ou religieuses dans différentes régions du monde. Il y a quelques semaines seulement, nous avons adopté en urgence une résolution qui condamnait ce qui était arrivé aux Coptes d’Alexandrie, en Égypte, qui avaient été sauvagement assassinés parce qu’ils voulaient simplement vivre leur foi librement et respectueusement.

Au-delà des droits des homosexuels, l’Ouganda est un pays extrêmement vulnérable, victime de la spéculation financière qu’exercent certains pouvoirs qui ont intérêt à profiter de la faiblesse de ce pays. C’est pourquoi l’Union européenne doit accorder son attention à l’Ouganda, afin que ce pays puisse bénéficier de notre capacité à promouvoir la démocratie et les droits civils même dans des pays tiers.

 
Avis juridique - Politique de confidentialité