Retour au portail Europarl

Choisissez la langue de votre document :

  • bg - български
  • es - español
  • cs - čeština
  • da - dansk
  • de - Deutsch
  • et - eesti keel
  • el - ελληνικά
  • en - English
  • fr - français (sélectionné)
  • ga - Gaeilge
  • hr - hrvatski
  • it - italiano
  • lv - latviešu valoda
  • lt - lietuvių kalba
  • hu - magyar
  • mt - Malti
  • nl - Nederlands
  • pl - polski
  • pt - português
  • ro - română
  • sk - slovenčina
  • sl - slovenščina
  • fi - suomi
  • sv - svenska
 Index 
 Texte intégral 
Débats
Mardi 10 décembre 2013 - Strasbourg Edition révisée

La politique industrielle spatiale de l'UE (A7-0338/2013 - Angelika Niebler)
MPphoto
 
 

  Jacky Hénin (GUE/NGL), par écrit. – Le Parlement européen vient d'adopter un rapport sur l'industrie spatiale européenne. 35 000 travailleurs hautement qualifiés sont concernés par cette industrie. Une multitude de services dépendent directement ou indirectement des techniques spatiales, faisant de cette industrie un moteur pour la croissance et l'innovation (les services de communication par satellite, par exemple).

Le Parlement européen a toujours plaidé en faveur d'une politique spatiale européenne ambitieuse, c'est également le cas dans ce rapport, qui demande une meilleure coopération de l'agence spatiale européenne avec les agences nationales. Alors qu'EADS vient d'annoncer la suppression de 5 800 postes en Europe, dont un millier en France, nous avons plus que jamais besoin de politiques ambitieuses.

Nous devons construire un pôle public européen du spatial scientifique, industriel et militaire et pérenniser l'agence spatiale européenne, tout en garantissant ses missions d'utilité publique et scientifique. Continuons de défendre une coopération européenne, sans tomber dans le piège d'un marché intérieur de l'industrie spatiale. Ce serait un danger de mort pour cette industrie

 
Avis juridique - Politique de confidentialité