Retour au portail Europarl

Choisissez la langue de votre document :

  • bg - български
  • es - español
  • cs - čeština
  • da - dansk
  • de - Deutsch
  • et - eesti keel
  • el - ελληνικά
  • en - English
  • fr - français (sélectionné)
  • ga - Gaeilge
  • hr - hrvatski
  • it - italiano
  • lv - latviešu valoda
  • lt - lietuvių kalba
  • hu - magyar
  • mt - Malti
  • nl - Nederlands
  • pl - polski
  • pt - português
  • ro - română
  • sk - slovenčina
  • sl - slovenščina
  • fi - suomi
  • sv - svenska
 Index 
 Texte intégral 
Débats
Mardi 25 février 2014 - Strasbourg Edition révisée

Services nationaux de transport de voyageurs par chemin de fer - Normalisation des comptes des entreprises de chemin de fer - Agence de l’Union européenne pour les chemins de fer - Espace ferroviaire unique européen - Sécurité ferroviaire - Interopérabilité du système ferroviaire (suite du débat)
MPphoto
 

  Jacky Hénin (GUE/NGL). - Monsieur le Président, c'est toujours la même soupe à la grimace que l'on nous sert.

Avec les trois premiers paquets ferroviaires, on allait réformer le transport ferroviaire pour lui donner une nouvelle vie, augmenter les volumes transportés pour diminuer le coût de transport des marchandises et la pollution routière; on allait réformer pour mettre en concurrence le transport, pour le rendre plus attractif financièrement pour les usagers, gagner de nouveaux investissements dans la sécurité, donner des droits nouveaux aux salariés.

Mais quelle blague! C'est tout le contraire qui est vécu par les entreprises, les usagers, les salariés, les collectivités! Le tonnage transporté a été diminué par deux, le prix des billets flambe, les entreprises n'ont plus accès au rail, le coût des transports régionaux devient exorbitant, les travaux de sécurité sont sans cesse reportés, et c'est toujours moins de droits pour les salariés.

Avec ce quatrième paquet, sans jamais avoir fait le bilan des trois premiers paquets, vous décidez d'aggraver les difficultés pour les usagers et les salariés. Sans nous, continuez dans ce sens, et l'impopularité de votre Europe vous explosera au visage!

(L'orateur accepte de répondre à une question "carton bleu" (article[nbsp ]149, paragraphe[nbsp ]8, du règlement))

 
Avis juridique - Politique de confidentialité