Retour au portail Europarl

Choisissez la langue de votre document :

  • bg - български
  • es - español
  • cs - čeština
  • da - dansk
  • de - Deutsch
  • et - eesti keel
  • el - ελληνικά
  • en - English
  • fr - français (sélectionné)
  • ga - Gaeilge
  • hr - hrvatski
  • it - italiano
  • lv - latviešu valoda
  • lt - lietuvių kalba
  • hu - magyar
  • mt - Malti
  • nl - Nederlands
  • pl - polski
  • pt - português
  • ro - română
  • sk - slovenčina
  • sl - slovenščina
  • fi - suomi
  • sv - svenska
 Index 
 Texte intégral 
Débats
Jeudi 18 septembre 2014 - Strasbourg Edition révisée

Israël et la Palestine après le conflit à Gaza, et rôle de l'Union européenne (B8-0112/2014, B8-0113/2014, B8-0116/2014, RC-B8-0117/2014, B8-0117/2014, B8-0139/2014, B8-0140/2014, B8-0141/2014)
MPphoto
 
 

  Jean-Luc Mélenchon (GUE/NGL), par écrit. - Sous couvert de consensus mettant toutes les entités usant de la violence sur le même plan, le texte prend parti pour le gouvernement d'extrême-droite israélien contre lequel absolument aucune sanction n’est proposée. Aucun des moyens de pression très importants dont dispose l'UE vis-à-vis d'Israel n'est utilisé pour contraindre son gouvernement à arrêter le massacre. Je vote contre cette résolution grossièrement alignée, hypocrite et injuste. Les rédacteurs de ce document auraient eu meilleur temps de s'inspirer des courageux dissidents israéliens issus de l'armée et des services qui dénoncent le rôle de leur gouvernement au lieu de jouer les Ponce Pilate.

 
Avis juridique - Politique de confidentialité