Retour au portail Europarl

Choisissez la langue de votre document :

  • bg - български
  • es - español
  • cs - čeština
  • da - dansk
  • de - Deutsch
  • et - eesti keel
  • el - ελληνικά
  • en - English
  • fr - français (sélectionné)
  • ga - Gaeilge
  • hr - hrvatski
  • it - italiano
  • lv - latviešu valoda
  • lt - lietuvių kalba
  • hu - magyar
  • mt - Malti
  • nl - Nederlands
  • pl - polski
  • pt - português
  • ro - română
  • sk - slovenčina
  • sl - slovenščina
  • fi - suomi
  • sv - svenska
 Index 
 Texte intégral 
Débats
Mercredi 10 juin 2015 - Strasbourg Edition révisée

État des lieux des relations entre l'Union européenne et la Russie (A8-0162/2015 - Gabrielius Landsbergis)
MPphoto
 
 

  Steeve Briois (NI), par écrit. ‒ J'ai voté contre le rapport relatif à l'état des lieux des relations entre l'Union européenne et la Russie. Les Français attendent de nous une position réaliste sur la Russie. Loin de toute objectivité, ce rapport propose de relayer une vision pro-américaine et anti-russe. Doit-on rappeler que la Russie est pourtant un partenaire privilégié pour l'Europe dans de nombreux domaines ? Ce texte dresse de façon peu crédible le portrait de deux États : l'un bon, l'autre mauvais. Or, je ne crois pas que l'amélioration des relations avec la Russie passe par un acharnement politique. Elle est victime du double langage des députés de la majorité qui ne cessent de dénoncer les choix russes tout en appelant à l'apaisement. En ravivant le feu qu'ils disent vouloir éteindre, ils ne font que servir les États-Unis aux dépens même des États qu'ils représentent.

 
Avis juridique - Politique de confidentialité