Retour au portail Europarl

Choisissez la langue de votre document :

  • bg - български
  • es - español
  • cs - čeština
  • da - dansk
  • de - Deutsch
  • et - eesti keel
  • el - ελληνικά
  • en - English
  • fr - français (sélectionné)
  • ga - Gaeilge
  • hr - hrvatski
  • it - italiano
  • lv - latviešu valoda
  • lt - lietuvių kalba
  • hu - magyar
  • mt - Malti
  • nl - Nederlands
  • pl - polski
  • pt - português
  • ro - română
  • sk - slovenčina
  • sl - slovenščina
  • fi - suomi
  • sv - svenska
 Index 
 Texte intégral 
Débats
Mercredi 28 octobre 2015 - Strasbourg Edition révisée

Utilisation de denrées alimentaires et d’aliments pour animaux génétiquement modifiés (A8-0305/2015 - Giovanni La Via)
MPphoto
 
 

  Marie-Christine Boutonnet (ENF), par écrit. ‒ La Commission, pour qui les lois du marché intérieur et la dynamique sont toujours prioritaires, a fait l'unanimité des groupes politiques contre sa propre proposition. Les États membres sont mis en situation de semi-liberté, ce qui est attesté notamment par l'évaluation du risque au niveau européen et les motifs impérieux qui doivent justifier la décision de l’État membre. Le rapporteur proposait le rejet avec demande de nouvelle proposition sans conditions et par conséquent, je m'y suis opposée.

 
Avis juridique - Politique de confidentialité