Retour au portail Europarl

Choisissez la langue de votre document :

  • bg - български
  • es - español
  • cs - čeština
  • da - dansk
  • de - Deutsch
  • et - eesti keel
  • el - ελληνικά
  • en - English
  • fr - français (sélectionné)
  • ga - Gaeilge
  • hr - hrvatski
  • it - italiano
  • lv - latviešu valoda
  • lt - lietuvių kalba
  • hu - magyar
  • mt - Malti
  • nl - Nederlands
  • pl - polski
  • pt - português
  • ro - română
  • sk - slovenčina
  • sl - slovenščina
  • fi - suomi
  • sv - svenska
 Index 
 Texte intégral 
Débats
Mardi 19 janvier 2016 - Strasbourg Edition révisée

Facteurs externes faisant obstacle à l'entrepreneuriat féminin européen (A8-0369/2015 - Barbara Matera)
MPphoto
 
 

  Alain Cadec (PPE), par écrit. ‒ Une des priorités à la fois économiques mais également sociales de l'Union européenne consiste à stimuler l'entrepreneuriat. Cela fait partie de la stratégie des trois "E": emplois, entreprises et esprit d'entreprise. L'Union européenne est, en effet, à la traîne dans ce domaine par rapport aux États-Unis et à la Chine. Dans cette perspective, l'entrepreneuriat féminin nécessite une attention particulière. En Europe, ce sont principalement les hommes qui se lancent dans l'entrepreneuriat. Il faut remédier à cette situation en créant des incitations adaptées au cas des femmes. L'égalité entre les hommes et les femmes en termes de carrière professionnelle et de salaires doit devenir une réalité. J'ai voté en faveur de ce rapport.

 
Avis juridique - Politique de confidentialité