Retour au portail Europarl

Choisissez la langue de votre document :

  • bg - български
  • es - español
  • cs - čeština
  • da - dansk
  • de - Deutsch
  • et - eesti keel
  • el - ελληνικά
  • en - English
  • fr - français (sélectionné)
  • ga - Gaeilge
  • hr - hrvatski
  • it - italiano
  • lv - latviešu valoda
  • lt - lietuvių kalba
  • hu - magyar
  • mt - Malti
  • nl - Nederlands
  • pl - polski
  • pt - português
  • ro - română
  • sk - slovenčina
  • sl - slovenščina
  • fi - suomi
  • sv - svenska
 Index 
 Texte intégral 
Débats
Mardi 19 janvier 2016 - Strasbourg Edition révisée

Facteurs externes faisant obstacle à l'entrepreneuriat féminin européen (A8-0369/2015 - Barbara Matera)
MPphoto
 
 

  Mireille D'Ornano (ENF), par écrit. ‒ Ce rapport relève de l’utopie et de l’idéologie tutélaire, car il fait la promotion d’une vision faussée des relations humaines et de l’identité, en y associant le genre sexuel. Je demeure convaincue que la représentation des femmes, en l’occurrence dans le monde du travail, ne se décrète pas par des règles et des quotas qui faussent la dynamique du mérite et la juste sélection des talents.

Plus grave encore, ce rapport s’attache à promouvoir des changements ou des comportements propres à la structure familiale, dans laquelle l’Union n’a aucune légitimité pour agir. Demeurant du côté de la famille et défendant les libertés, j’ai voté contre ce rapport aussi idéologique qu'intrusif.

 
Avis juridique - Politique de confidentialité