Retour au portail Europarl

Choisissez la langue de votre document :

  • bg - български
  • es - español
  • cs - čeština
  • da - dansk
  • de - Deutsch
  • et - eesti keel
  • el - ελληνικά
  • en - English
  • fr - français (sélectionné)
  • ga - Gaeilge
  • hr - hrvatski
  • it - italiano
  • lv - latviešu valoda
  • lt - lietuvių kalba
  • hu - magyar
  • mt - Malti
  • nl - Nederlands
  • pl - polski
  • pt - português
  • ro - română
  • sk - slovenčina
  • sl - slovenščina
  • fi - suomi
  • sv - svenska
 Index 
 Texte intégral 
Débats
Mardi 19 janvier 2016 - Strasbourg Edition révisée

Facteurs externes faisant obstacle à l'entrepreneuriat féminin européen (A8-0369/2015 - Barbara Matera)
MPphoto
 
 

  Robert Rochefort (ALDE), par écrit. ‒ J'ai soutenu cette résolution, qui cherche à mettre un terme aux facteurs entravant le développement de l'entrepreneuriat des femmes dans l'Union. Ces mesures portent en particulier sur les conditions qui permettront d'aboutir à un meilleur équilibre entre vie professionnelle et vie privée, sur la création de réseaux favorisant l'entrepreneuriat féminin, sur l'amélioration de l'accès aux financements ainsi que sur la promotion de la culture entrepreneuriale dans le cadre des études et de la formation.

Je tiens à rappeler deux éléments importants dans ce contexte. D'une part, l'esprit d'entreprise doit être encouragé tant il apporte des bienfaits au niveau de l'individu mais aussi au niveau de la collectivité dans laquelle il évolue. D'autre part, les femmes ne représentaient que 31 % des entrepreneurs dans l'Union en 2012, ce qui est beaucoup trop peu. Il convient dès lors de créer urgemment les conditions favorables afin de développer l'entrepreneuriat féminin et libérer le potentiel qui y réside.

 
Avis juridique - Politique de confidentialité