Retour au portail Europarl

Choisissez la langue de votre document :

  • bg - български
  • es - español
  • cs - čeština
  • da - dansk
  • de - Deutsch
  • et - eesti keel
  • el - ελληνικά
  • en - English
  • fr - français (sélectionné)
  • ga - Gaeilge
  • hr - hrvatski
  • it - italiano
  • lv - latviešu valoda
  • lt - lietuvių kalba
  • hu - magyar
  • mt - Malti
  • nl - Nederlands
  • pl - polski
  • pt - português
  • ro - română
  • sk - slovenčina
  • sl - slovenščina
  • fi - suomi
  • sv - svenska
 Index 
 Texte intégral 
Débats
Mercredi 20 janvier 2016 - Strasbourg Edition révisée

Massacre systématique des minorités religieuses par le groupe "État islamique" (débat)
MPphoto
 

  Michèle Alliot-Marie (PPE). Monsieur le Président, Madame la Haute représentante, dans la convention du 9 décembre 1948, l'ONU qualifie de génocide tous les actes qui sont commis dans l'intention de détruire, en tout ou en partie, un groupe national, ethnique, racial ou religieux. Nous sommes bien, avec les crimes qui sont commis à l'encontre des chrétiens, pas seulement des chrétiens – je suis d'accord avec vous –, mais à l'encontre des chrétiens particulièrement, dans le cadre d'un génocide. Il est indispensable que notre Parlement demande à l'ONU que ce soit reconnu. Pourquoi, me direz—vous? Ce n'est pas un mot comme les autres: génocide est un mot qui a une portée juridique et un sens juridique, et, en même temps, c'est un mot qui a une portée psychologique et diplomatique importante. C'est la raison pour laquelle il est indispensable que nous prenions cette initiative.

Aujourd'hui, bien entendu, ce n'est pas simplement par le droit que l'on peut lutter contre Daech. Il faut des armes et de la diplomatie, mais il faut aussi utiliser le droit. C'est un signal fort donné à l'égard des chrétiens et de l'ensemble des minorités, mais surtout des chrétiens, car – ne l'oublions pas – ils sont très seuls. Et nous, qui nous réclamons des racines chrétiennes de l'Europe, nous avons un devoir particulier à leur égard.

 
Avis juridique - Politique de confidentialité