Retour au portail Europarl

Choisissez la langue de votre document :

  • bg - български
  • es - español
  • cs - čeština
  • da - dansk
  • de - Deutsch
  • et - eesti keel
  • el - ελληνικά
  • en - English
  • fr - français (sélectionné)
  • ga - Gaeilge
  • hr - hrvatski
  • it - italiano
  • lv - latviešu valoda
  • lt - lietuvių kalba
  • hu - magyar
  • mt - Malti
  • nl - Nederlands
  • pl - polski
  • pt - português
  • ro - română
  • sk - slovenčina
  • sl - slovenščina
  • fi - suomi
  • sv - svenska
 Index 
 Texte intégral 
Débats
Mercredi 8 juin 2016 - Strasbourg Edition révisée

Capacités spatiales pour la sécurité et la défense en Europe (A8-0151/2016 - Bogdan Andrzej Zdrojewski)
MPphoto
 

  Jean-Luc Mélenchon (GUE/NGL). – Madame la Présidente, voilà un rapport tout à fait étonnant, puisque vous proposez à la fois la plus grande autonomie en matière spatiale et que, quelques lignes plus loin, vous affirmez cette chose incroyable: qu'il s'agit pour l'Union européenne de renforcer sa coopération et sa coordination avec l'Organisation du traité de l'Atlantique Nord, que nous appelons OTAN dans mon pays, et avec les États-Unis, qui demeurent tous deux les garants de la sécurité et de la stabilité en Europe, et ce après avoir voté il y a quelques instants que les États-Unis organisaient des prisons secrètes où l'on torture les gens en Europe.

Je trouve que tout cela est aberrant. L'Union européenne doit se préoccuper de démilitariser l'espace, car c'est la prochaine frontière, l'actuelle frontière de l'humanité, et il n'est pas bon qu'elle soit le lieu d'une multiplication des engins et des méthodes militaires de contrôle, à plus forte raison quand vous terminez en disant que vous avez l'intention de contrôler les embarcations qui emmènent des réfugiés. Tout cela est absurde.

 
Avis juridique - Politique de confidentialité