Retour au portail Europarl

Choisissez la langue de votre document :

  • bg - български
  • es - español
  • cs - čeština
  • da - dansk
  • de - Deutsch
  • et - eesti keel
  • el - ελληνικά
  • en - English
  • fr - français (sélectionné)
  • ga - Gaeilge
  • hr - hrvatski
  • it - italiano
  • lv - latviešu valoda
  • lt - lietuvių kalba
  • hu - magyar
  • mt - Malti
  • nl - Nederlands
  • pl - polski
  • pt - português
  • ro - română
  • sk - slovenčina
  • sl - slovenščina
  • fi - suomi
  • sv - svenska
 Index 
 Texte intégral 
Débats
Mercredi 8 juin 2016 - Strasbourg Edition révisée

Capacités spatiales pour la sécurité et la défense en Europe (A8-0151/2016 - Bogdan Andrzej Zdrojewski)
MPphoto
 
 

  Franck Proust (PPE), par écrit. ‒ Les technologies et services spatiaux développés par l’Union européenne ont une importance majeure pour les activités civiles mais aussi pour notre sécurité et notre défense. C’est en ayant à l’esprit la nécessité de renforcer notre accès à l’espace et le développement de programmes ambitieux et efficaces que j’ai voté pour ce rapport sur les capacités spatiales pour la sécurité et la défense en Europe. Précisément, les programmes spatiaux autonomes de l’Union tels que Galileo ou Copernicus devront requérir une protection et un investissement soutenus. Aussi, un programme tel que GOVSATCOM, accroissant nos capacités de communication via satellite en Europe, fera partie de l’arsenal d’outils essentiels et de haut niveau technologique pour mener à bien la politique européenne de sécurité et de défense commune. Enfin, une attention particulière doit être apportée aux lanceurs européens et j’insiste aussi sur la nécessité de préserver le formidable outil qu’est le centre spatial guyanais de Kourou, fer de lance d’une industrie spatiale française au service de l’Europe.

 
Avis juridique - Politique de confidentialité