Retour au portail Europarl

Choisissez la langue de votre document :

  • bg - български
  • es - español
  • cs - čeština
  • da - dansk
  • de - Deutsch
  • et - eesti keel
  • el - ελληνικά
  • en - English
  • fr - français (sélectionné)
  • ga - Gaeilge
  • hr - hrvatski
  • it - italiano
  • lv - latviešu valoda
  • lt - lietuvių kalba
  • hu - magyar
  • mt - Malti
  • nl - Nederlands
  • pl - polski
  • pt - português
  • ro - română
  • sk - slovenčina
  • sl - slovenščina
  • fi - suomi
  • sv - svenska
 Index 
 Texte intégral 
Débats
Mercredi 27 mars 2019 - Strasbourg Edition révisée

Exigences en matière de contrôle et règles spécifiques pour le détachement de conducteurs dans le secteur du transport routier - Durées maximales de conduite journalière et hebdomadaire, durée minimale des pauses et des temps de repos journaliers et hebdomadaires et localisation au moyen de tachygraphes - Adaptation aux évolutions du secteur du transport routier (débat)
MPphoto
 

  Marie-Pierre Vieu (GUE/NGL). – Madame la Présidente, moi aussi je suis en colère parce qu’il y a obstruction du débat ces dernières heures, comme d’ailleurs il y a eu irrégularité du débat ces derniers mois et nous n’avons pas eu une construction partagée entre les eurodéputés, l’Union européenne et les routiers. C’est ce qui fait qu’aujourd’hui, sur le paquet mobilité, nous avons un compromis qui n’est pas au niveau et nous avons des vices et des trous qui font qu’il y a de la colère, beaucoup de colère.

Nous nous penchons ici sur l’avenir de trois millions de routiers et nous devons trouver une solution car il nous faut encadrer le dumping social, il faut aller au détachement au premier jour, et il faut arrêter avec les aires d’autoroutes, les routiers eux-mêmes le demandent. J’ai vu des routiers, mais j’ai vu également les syndicats de routiers, qui eux aussi demandent un paquet mobilité. C’est la raison pour laquelle je suis en faveur d’un vote sous cette législature, car demain, le rapport de force pourrait leur être moins favorable.

Je suis également pour que le vote ait lieu dans la transparence la plus totale et que les irrégularités cessent. Je suis enfin pour que le texte sur le cabotage soit examiné en premier parce que c’est le seul texte qui a été voté en commission.

Je suis enfin pour que la démocratie ait pleinement lieu.

 
Dernière mise à jour: 28 juin 2019Avis juridique - Politique de confidentialité