Retour au portail Europarl

Choisissez la langue de votre document :

  • bg - български
  • es - español
  • cs - čeština
  • da - dansk
  • de - Deutsch
  • et - eesti keel
  • el - ελληνικά
  • en - English
  • fr - français (sélectionné)
  • ga - Gaeilge
  • hr - hrvatski
  • it - italiano
  • lv - latviešu valoda
  • lt - lietuvių kalba
  • hu - magyar
  • mt - Malti
  • nl - Nederlands
  • pl - polski
  • pt - português
  • ro - română
  • sk - slovenčina
  • sl - slovenščina
  • fi - suomi
  • sv - svenska
 Index 
 Texte intégral 
Débats
Mercredi 27 mars 2019 - Strasbourg Edition révisée

Réduction de l'incidence sur l'environnement de certains produits en plastique (débat)
MPphoto
 

  Christine Revault d’Allonnes Bonnefoy (S&D). – Monsieur le Président, nul besoin de théoriser davantage sur la pollution provoquée par le plastique, il suffit de regarder les images d’une baleine en Thaïlande, morte étouffée par des sachets de plastique. Elle en avait ingurgité quatre-vingt-cinq. Vous observez aussi la mer Méditerranée, devenue une poubelle, avec une concentration de 250 milliards de micro-plastiques, soit la plus forte concentration au monde.

Alors je me félicite de tous ces plastiques à usage unique qui seront interdits à partir de 2021, car ils représentent 70 % de la pollution marine. Les résidus de plastique menacent la biodiversité et s’insinuent partout, et aussi dans les poissons que nous mangeons.

Cette législation est, à mon sens, la première étape d’un nouveau modèle de production, celui de l’économie circulaire. Mieux consommer et mieux recycler tous ces produits plastiques dans le respect de l’environnement.

Pour finir, je veux insister sur l’industrie du plastique qui devrait payer et financer un grand plan Marshall pour les océans. C’est tout simplement l’application du principe pollueur-payeur. Les industries ont trop longtemps considéré notre terre comme leur décharge.

Chers collègues, il n’est même plus question de la survie des générations futures, mais de la nôtre. C’est maintenant ou la pollution sera irréversible.

 
Dernière mise à jour: 28 juin 2019Avis juridique - Politique de confidentialité