Retour au portail Europarl

Choisissez la langue de votre document :

  • bg - български
  • es - español
  • cs - čeština
  • da - dansk
  • de - Deutsch
  • et - eesti keel
  • el - ελληνικά
  • en - English
  • fr - français (sélectionné)
  • ga - Gaeilge
  • hr - hrvatski
  • it - italiano
  • lv - latviešu valoda
  • lt - lietuvių kalba
  • hu - magyar
  • mt - Malti
  • nl - Nederlands
  • pl - polski
  • pt - português
  • ro - română
  • sk - slovenčina
  • sl - slovenščina
  • fi - suomi
  • sv - svenska
 Index 
 Texte intégral 
Débats
Jeudi 28 novembre 2019 - Strasbourg Edition provisoire

Situation des libertés en Algérie
MPphoto
 

  Salima Yenbou, au nom du groupe Verts/ALE. – Monsieur le Président, chers collègues, le groupe des Verts/ALE a refusé de soutenir l’inclusion d’une résolution d’urgence sur l’Algérie à l’ordre du jour de la séance plénière pour les raisons suivantes: le choix de l’agenda politique, qui s’inscrit juste avant les élections du 12 décembre; le risque de politiser les droits humains; le risque de dégrader la légitimité ou la crédibilité de l’opposition et des Algériens qui manifestent depuis neuf mois; le risque d’alimenter la rhétorique des régimes au pouvoir sur de prétendues ingérences étrangères; la conviction que l’Algérie mérite bien plus qu’une résolution qui, bien que comportant des messages forts et importants de soutien aux Algériens, présente des insuffisances et des références hors propos.

En dépit de ces réserves exprimées, nous voterons en faveur de cette résolution. Cependant, notre soutien au peuple algérien ne s’arrêtera pas là, à l’instar de ce que nous avons fait depuis mars 2019. Nous restons mobilisés aux côtés du peuple algérien dans sa revendication légitime pour sa liberté et ses droits. Nous saluons l’exemplarité du peuple algérien dans sa façon de manifester son envie de changement de manière extrêmement pacifique.

In fine, nous souhaitons que ce soit le peuple algérien qui décide seul de son avenir. Et comme on dit chez moi, dans la langue des Algériens: (...), que vive l’Algérie!

 
Dernière mise à jour: 4 février 2020Avis juridique - Politique de confidentialité