Retour au portail Europarl

Choisissez la langue de votre document :

  • bg - български
  • es - español
  • cs - čeština
  • da - dansk
  • de - Deutsch
  • et - eesti keel
  • el - ελληνικά
  • en - English
  • fr - français (sélectionné)
  • ga - Gaeilge
  • hr - hrvatski
  • it - italiano
  • lv - latviešu valoda
  • lt - lietuvių kalba
  • hu - magyar
  • mt - Malti
  • nl - Nederlands
  • pl - polski
  • pt - português
  • ro - română
  • sk - slovenčina
  • sl - slovenščina
  • fi - suomi
  • sv - svenska
 Index 
 Texte intégral 
Débats
Mardi 17 décembre 2019 - Strasbourg Edition révisée

Initiative européenne sur les pollinisateurs (débat)
MPphoto
 

  Annika Bruna (ID). – Monsieur le Président, demain, le Parlement votera probablement à une large majorité pour durcir l’initiative européenne sur les pollinisateurs. Lorsque l’on sait que quatre plantes à fleurs sur cinq ont besoin de l’aide de ces insectes pour produire des graines et des fruits, on comprend la menace que représente leur déclin non seulement pour la biodiversité et l’agriculture, mais aussi pour l’humanité.

Cependant, cette disparition massive et ses conséquences ne datent pas d’hier. Ainsi, le Parlement demande la prise en compte de recommandations scientifiques datant de 2013. Rappelons qu’en 2015, la proposition de rejet d’un pesticide dangereux pour les abeilles a été refusée par le Parlement, au prétexte sectaire qu’elle était à l’initiative de ma famille politique. Pendant ce temps, en France, en un hiver, 30 % des abeilles sont mortes faute de mesures pour les protéger.

En mai 2019, la Commission reculait à nouveau face au lobby de l’agrochimie, ce qui motive le débat d’aujourd’hui.

Nous soutiendrons ce texte du Parlement. Mais que de temps perdu, et combien de temps encore avant que les mesures demandées ici soient appliquées?

 
Dernière mise à jour: 20 février 2020Avis juridique - Politique de confidentialité