Retour au portail Europarl

Choisissez la langue de votre document :

  • bg - български
  • es - español
  • cs - čeština
  • da - dansk
  • de - Deutsch
  • et - eesti keel
  • el - ελληνικά
  • en - English
  • fr - français (sélectionné)
  • ga - Gaeilge
  • hr - hrvatski
  • it - italiano
  • lv - latviešu valoda
  • lt - lietuvių kalba
  • hu - magyar
  • mt - Malti
  • nl - Nederlands
  • pl - polski
  • pt - português
  • ro - română
  • sk - slovenčina
  • sl - slovenščina
  • fi - suomi
  • sv - svenska
 Index 
 Texte intégral 
Débats
Mercredi 18 décembre 2019 - Strasbourg Edition révisée

Discrimination publique et discours haineux contre les personnes LGBTI, notamment les «zones sans LGBTI» (B9-0234/2019)
MPphoto
 

  Annika Bruna (ID). – Monsieur le Président, alors que la condamnation des violences subies par les homosexuels en raison de leur orientation devrait pouvoir recueillir un large consensus, incluant notre délégation du Rassemblement national, le texte voté aujourd’hui instrumentalise cette problématique et nécessite notre opposition.

Cette résolution est une nouvelle occasion pour vous d’attaquer un gouvernement polonais qui, sur d’autres sujets, n’a pas pris les orientations libérales que vous exigiez. Par ailleurs, ce texte assimile abusivement à de l’homophobie le refus de l’idéologie LGBTI incluant la légitime opposition à la théorie du genre, à la PMA et à la GPA. Il désigne indûment les populistes comme responsables des actes et discours homophobes. Dans le même temps, il ne fait aucun lien entre l’immigration et l’influence de l’islam et la hausse de l’homophobie en Europe, alors que les statistiques démontrent cette évidence.

Nous refusons toute forme de violence contre les homosexuels, mais n’acceptons pas que vous utilisiez ce sujet pour véhiculer votre idéologie et vous attaquer à nouveau à un gouvernement polonais démocratiquement élu.

 
Dernière mise à jour: 4 mars 2020Avis juridique - Politique de confidentialité