Retour au portail Europarl

Choisissez la langue de votre document :

  • bg - български
  • es - español
  • cs - čeština
  • da - dansk
  • de - Deutsch
  • et - eesti keel
  • el - ελληνικά
  • en - English
  • fr - français (sélectionné)
  • ga - Gaeilge
  • hr - hrvatski
  • it - italiano
  • lv - latviešu valoda
  • lt - lietuvių kalba
  • hu - magyar
  • mt - Malti
  • nl - Nederlands
  • pl - polski
  • pt - português
  • ro - română
  • sk - slovenčina
  • sl - slovenščina
  • fi - suomi
  • sv - svenska
 Index 
 Texte intégral 
Débats
Mercredi 18 décembre 2019 - Strasbourg Edition révisée

Initiative européenne sur les pollinisateurs (B9-0233/2019)
MPphoto
 

  Joëlle Mélin (ID). – Monsieur le Président, j’ai soutenu avec conviction ce texte qui tire encore plus la sonnette d’alarme sur la question extrêmement préoccupante des pollinisateurs en Europe et, plus largement, dans le monde.

Si ce texte demande en effet un durcissement de l’initiative européenne de la Commission du 1er juin 2018 sur les pollinisateurs, c’est parce que la situation actuelle est devenue catastrophique. La disparition massive des insectes pollinisateurs, domestiques ou sauvages, est une menace pour la survie de nos sociétés, nos écosystèmes et pour la biodiversité en général. La production agricole est largement dépendante de la pollinisation, c’est un service gratuit que nous rendent les abeilles. Si celles-ci venaient à disparaître, ce sont des pans entiers de notre économie qui s’effondreraient, notre agriculture en premier lieu.

À titre d’exemple, la Chine, où des régions entières ont vu disparaître leurs insectes, est obligée de polliniser des champs entiers à la main.

Aussi, il est urgent de dépasser ce texte, d’aller chercher au cœur de notre responsabilité collective et de soutenir toutes les solutions qui garantiront la survie des pollinisateurs.

 
Dernière mise à jour: 4 mars 2020Avis juridique - Politique de confidentialité