Retour au portail Europarl

Choisissez la langue de votre document :

  • bg - български
  • es - español
  • cs - čeština
  • da - dansk
  • de - Deutsch
  • et - eesti keel
  • el - ελληνικά
  • en - English
  • fr - français (sélectionné)
  • ga - Gaeilge
  • hr - hrvatski
  • it - italiano
  • lv - latviešu valoda
  • lt - lietuvių kalba
  • hu - magyar
  • mt - Malti
  • nl - Nederlands
  • pl - polski
  • pt - português
  • ro - română
  • sk - slovenčina
  • sl - slovenščina
  • fi - suomi
  • sv - svenska
 Index 
 Texte intégral 
Débats
Jeudi 19 décembre 2019 - Strasbourg Edition provisoire

Loi russe sur les «agents de l'étranger»
MPphoto
 

  Raphaël Glucksmann, au nom du groupe S&D. – Madame la Présidente, le comité pour la prévention de la torture: agent de l’étranger! Le groupe Maximum, qui défend les droits des LGBTI: agent de l’étranger! L’ONG des défenseurs des droits humains Memorial: agent de l’étranger! Les écolos de Bellona: agents de l’étranger! Et maintenant, les individus aussi, les blogueurs, les journalistes, les intellectuels, les simples citoyens: tous agents de l’étranger! Voilà le modèle de société que propose Vladimir Poutine. Et ce modèle, ne nous trompons pas, inspire tous les mouvements autoritaires au sein même de l’Union européenne. Alors, ce n’est pas qu’une question diplomatique, c’est aussi l’affrontement de deux visions du monde.

Il est temps que nous soyons, chers collègues, aussi cohérents dans notre défense de la démocratie que Vladimir Poutine est cohérent dans ses attaques répétées contre la démocratie en Russie et au sein même de l’Union européenne.

 
Dernière mise à jour: 13 janvier 2020Avis juridique - Politique de confidentialité