Retour au portail Europarl

Choisissez la langue de votre document :

  • bg - български
  • es - español
  • cs - čeština
  • da - dansk
  • de - Deutsch
  • et - eesti keel
  • el - ελληνικά
  • en - English
  • fr - français (sélectionné)
  • ga - Gaeilge
  • hr - hrvatski
  • it - italiano
  • lv - latviešu valoda
  • lt - lietuvių kalba
  • hu - magyar
  • mt - Malti
  • nl - Nederlands
  • pl - polski
  • pt - português
  • ro - română
  • sk - slovenčina
  • sl - slovenščina
  • fi - suomi
  • sv - svenska
 Index 
 Texte intégral 
Débats
Mercredi 29 janvier 2020 - Bruxelles Edition provisoire

Épidémie de coronavirus (débat)
MPphoto
 

  Michèle Rivasi, au nom du groupe Verts/ALE. – Monsieur le Président, Madame la Commissaire, comme vous l’avez indiqué, il existe encore beaucoup d’incertitudes sur ce coronavirus.

D’abord, sur le nombre de personnes contaminées. Quand on voit les chiffres, les Chinois nous parlent de 6 000 personnes contaminées, l’université de Hong Kong nous parle de 40 000.

Ensuite, sur sa contagion. Est-il vraiment plus contagieux que d’autres virus? On s’aperçoit que ce n’est pas vraiment le cas. Est-il plus mortel que d’autres virus? On voit que par rapport à la grippe, il ne l’est pas. Est-ce qu’il va muter plus que d’autres? À l’heure actuelle, ce n’est pas vraiment le cas non plus.

Donc, je suis d’accord avec ma collègue, arrêtons de nous faire peur et je voudrais surtout transmettre un message: arrêtons de stigmatiser la communauté chinoise et asiatique. Comme vous l’avez indiqué, il faut vraiment se concentrer sur une politique de recherche, sur une politique de coopération entre les États et surtout sur une bonne information de la population, car il ne faut pas tomber dans une panique irrationnelle.

Il faut enfin rappeler qu’en France, on a entre 600 et 700 personnes qui meurent chaque année des suites de formes de coronavirus.

 
Dernière mise à jour: 11 février 2020Avis juridique - Politique de confidentialité