Retour au portail Europarl

Choisissez la langue de votre document :

  • bg - български
  • es - español
  • cs - čeština
  • da - dansk
  • de - Deutsch
  • et - eesti keel
  • el - ελληνικά
  • en - English
  • fr - français (sélectionné)
  • ga - Gaeilge
  • hr - hrvatski
  • it - italiano
  • lv - latviešu valoda
  • lt - lietuvių kalba
  • hu - magyar
  • mt - Malti
  • nl - Nederlands
  • pl - polski
  • pt - português
  • ro - română
  • sk - slovenčina
  • sl - slovenščina
  • fi - suomi
  • sv - svenska
 Index 
 Texte intégral 
Débats
Lundi 10 février 2020 - Strasbourg Edition provisoire

Évaluation de la proposition de méthode d’élargissement révisée déposée par la Commission (débat)
MPphoto
 

  Nathalie Loiseau (Renew). – Madame la Présidente, il était temps: le débat sur l’élargissement sort enfin de la routine bureaucratique dans laquelle il s’était enfermé.

Agrandir notre Union est un choix politique. Il doit être assumé comme tel, à la fois par les pays candidats et par l’Union européenne.

Je salue la proposition de la Commission qui introduit de la clarté, de la progressivité, mais aussi davantage de prise de responsabilité de chacun dans le processus d’élargissement. Si des progrès sont réalisés, nous devons en tenir compte. Si des reculs sont enregistrés, il faut aussi en tirer les conséquences.

Je salue tout particulièrement l’accent qui est mis sur l’état de droit tout au long du chemin vers l’adhésion à notre Union. L’état de droit, ce n’est pas une case que l’on coche sur un papier que l’on signe, c’est le cœur de ce qui nous rassemble. Nous avons déjà trop d’adversaires de la liberté au sein de notre Union et nous ne voulons pas en faire entrer davantage. Nous ne nous contenterons pas de déclarations d’intention, de réformes annoncées ou adoptées sur le papier. Ce qui compte, c’est la réalité concrète, quotidienne, de la défense de nos valeurs fondamentales.

Pour finir, je souhaite nous alerter: si elle aspire à s’agrandir, l’Union européenne doit être capable de se réformer. Nous ne pouvons pas accueillir de nouveaux membres dans une maison en désordre; on le dit depuis longtemps, il est temps de passer aux actes. La conférence sur l’avenir de l’Europe nous en donne l’occasion, saisissons-la.

 
Dernière mise à jour: 26 février 2020Avis juridique - Politique de confidentialité