Retour au portail Europarl

Choisissez la langue de votre document :

  • bg - български
  • es - español
  • cs - čeština
  • da - dansk
  • de - Deutsch
  • et - eesti keel
  • el - ελληνικά
  • en - English
  • fr - français (sélectionné)
  • ga - Gaeilge
  • hr - hrvatski
  • it - italiano
  • lv - latviešu valoda
  • lt - lietuvių kalba
  • hu - magyar
  • mt - Malti
  • nl - Nederlands
  • pl - polski
  • pt - português
  • ro - română
  • sk - slovenčina
  • sl - slovenščina
  • fi - suomi
  • sv - svenska
 Index 
 Texte intégral 
Débats
Mercredi 12 février 2020 - Strasbourg Edition révisée

Coronavirus: garantir les droits fondamentaux et une réponse coordonnée en Europe (débat)
MPphoto
 

  Isabel Wiseler-Lima (PPE), réponse «carton bleu». – Oui, absolument, Madame Trillet-Lenoir.

à la fin de ce livre, une phrase dit que «le bacille de la peste ne meurt jamais» et qu’il faut être très vigilant. Camus faisait référence au fait que la liberté est quelque chose qu’il faut absolument sauvegarder. Il faisait référence à la peste brune, au nazisme, et au fait que nous devons toujours rester vigilants et que les libertés fondamentales sont des libertés que nous devons toujours, toujours, préserver.

Merci beaucoup, je suis vraiment contente que vous ayez mentionné La Peste.

 
Dernière mise à jour: 16 juillet 2020Avis juridique - Politique de confidentialité