Retour au portail Europarl

Choisissez la langue de votre document :

  • bg - български
  • es - español
  • cs - čeština
  • da - dansk
  • de - Deutsch
  • et - eesti keel
  • el - ελληνικά
  • en - English
  • fr - français (sélectionné)
  • ga - Gaeilge
  • hr - hrvatski
  • it - italiano
  • lv - latviešu valoda
  • lt - lietuvių kalba
  • hu - magyar
  • mt - Malti
  • nl - Nederlands
  • pl - polski
  • pt - português
  • ro - română
  • sk - slovenčina
  • sl - slovenščina
  • fi - suomi
  • sv - svenska
 Index 
 Texte intégral 
Débats
Jeudi 14 mai 2020 - Bruxelles Edition provisoire

Vaccins et traitements dans le contexte de la pandémie de COVID-19 (débat)
MPphoto
 

  Frédérique Ries (Renew). – Madame la Présidente, beaucoup de choses ont été dites, déjà, cruciales, notamment notre souveraineté retrouvée en matière de médicaments en Europe, notre certaine impréparation et manque de vision, aussi j’en viens donc directement au thème de notre débat: les traitements et les vaccins.

Pour commencer, Discovery, on n’en a pas encore beaucoup parlé jusqu’ici. Discovery, cet essai qui devait tester quatre pistes, quatre bras de médicaments, lancé le 22 mars à cor et à cri, en principe pour 3 200 patients européens et qui se retrouve aujourd’hui de facto rétréci à, je crois, 700 patients français et un seul patient luxembourgeois, selon mes informations. Je voudrais connaître les raisons de cette désaffection et j’use d’un euphémisme. Certains chercheurs à qui j’ai parlé m’ont parlé de critères européens trop rigoureux pour les tests, notamment de prix trop élevés. Je trouve assez navrant de voir des États membres de chez nous se tourner plutôt vers Solidarity, l’étude parallèle lancée par l’OMS.

Pour ce qui est des vaccins, 157 projets selon la London School of Hygiene and Tropical Medecine, dont 11 déjà au stade des essais cliniques. Une question se pose, elle est cruciale: qu’est-ce qu’on fait s’il est découvert aux États-Unis, en Chine ou ailleurs?

J’ai écouté vos explications, Monsieur le Commissaire, je lis la presse aussi, il y a des démentis, mais il y a des grandes manœuvres entre les grands labos et les grandes puissances, pouvez-vous rassurer les Européens sur l’accès et la disponibilité?

 
Dernière mise à jour: 4 juin 2020Avis juridique - Politique de confidentialité