Retour au portail Europarl

Choisissez la langue de votre document :

  • bg - български
  • es - español
  • cs - čeština
  • da - dansk
  • de - Deutsch
  • et - eesti keel
  • el - ελληνικά
  • en - English
  • fr - français (sélectionné)
  • ga - Gaeilge
  • hr - hrvatski
  • it - italiano
  • lv - latviešu valoda
  • lt - lietuvių kalba
  • hu - magyar
  • mt - Malti
  • nl - Nederlands
  • pl - polski
  • pt - português
  • ro - română
  • sk - slovenčina
  • sl - slovenščina
  • fi - suomi
  • sv - svenska
 Index 
 Texte intégral 
Débats
Jeudi 17 septembre 2020 - Bruxelles Edition provisoire

Situation humanitaire au Mozambique
MPphoto
 

  Charles Goerens, au nom du groupe Renew. – Madame la Présidente, en 2005, sous l’égide des Nations unies, les chefs d’État et de gouvernement s’étaient accordés sur le principe de la responsabilité de protéger. L’analyse qui sous-tend cette déclaration avait été finalisée dans le document Responsibility to protect que tout le monde connaît. Les principaux enseignements de cette déclaration sont qu’il n’y a pas de sécurité sans développement et qu’il n’y a pas de développement sans sécurité. La réponse ne peut donc pas être uniquement humanitaire. Elle est, certes, humanitaire, mais il faut aussi travailler sur le plus long terme. Il faut, pour résoudre cette crise à long terme, un État fort, capable d’assumer ses fonctions régaliennes.

C’est dans ce cadre que j’invite la Commission à préciser peut-être déjà leur vue quant à la programmation réservée pour le Mozambique dans les sept années qui vont venir. L’instrument de voisinage, de coopération au développement et de coopération internationale (IVCDCI) que nous avons adopté en première lecture a toute la panoplie d’instruments susceptibles de venir en aide à la création de cet État fort et au renforcement de sa gouvernance.

Je suis d’accord avec tout ce qui a été dit sur les souffrances qui frappent le pays, je fais part également de toute ma compassion, mais il faut aussi travailler sur le long terme.

 
Dernière mise à jour: 29 septembre 2020Avis juridique - Politique de confidentialité