Retour au portail Europarl

Choisissez la langue de votre document :

  • bg - български
  • es - español
  • cs - čeština
  • da - dansk
  • de - Deutsch
  • et - eesti keel
  • el - ελληνικά
  • en - English
  • fr - français (sélectionné)
  • ga - Gaeilge
  • hr - hrvatski
  • it - italiano
  • lv - latviešu valoda
  • lt - lietuvių kalba
  • hu - magyar
  • mt - Malti
  • nl - Nederlands
  • pl - polski
  • pt - português
  • ro - română
  • sk - slovenčina
  • sl - slovenščina
  • fi - suomi
  • sv - svenska
 Index 
 Texte intégral 
Débats
Jeudi 8 octobre 2020 - Bruxelles Edition révisée

Lutte contre le blanchiment de capitaux, suite aux révélations des FinCEN files (débat)
MPphoto
 

  Gilles Boyer (Renew). – Madame la Présidente, régulièrement des scandales comme celui-là viennent saper la confiance des citoyens européens dans notre système financier et fiscal. Nous pouvons réagir, c’est ce que nous faisons ce matin, mais nous devons surtout agir et répondre à ce sentiment d’iniquité, d’injustice et d’opacité fiscale au niveau mondial et aussi, il faut bien le dire, parfois à l’intérieur de l’Union européenne. Et nous serons tous jugés sur ce que nous ferons ou sur ce que nous ne ferons pas, la Commission sera jugée là-dessus, le Conseil sera jugé là-dessus et nous, Parlement, nous serons aussi jugés là-dessus.

Nous avons donné récemment un signal politique fort en créant une sous-commission chargée spécifiquement de ces questions au sein de notre commission des affaires économiques et monétaires. Une commission qui sera permanente et non pas temporaire, pour lutter contre la fraude et l’évasion fiscales et pour que chacun, à commencer par le plus puissant, paie ce qu’il doit, là où il le doit.

Et vous pouvez compter sur notre vigilance pour la mise en œuvre du paquet fiscal de la Commission, qui est ambitieux. Vous pouvez compter sur notre vigilance pour interpeler l’opinion sur les dossiers bloqués au Conseil depuis des années, comme l’assiette commune pour l’impôt sur les sociétés. Et plus généralement, vous pouvez compter sur notre détermination pour inviter le Conseil à mettre fin à la règle de l’unanimité en matière fiscale, qui d’évidence est un facteur de blocage et nous empêche d’avancer.

 
Dernière mise à jour: 24 novembre 2020Avis juridique - Politique de confidentialité