Retour au portail Europarl

Choisissez la langue de votre document :

  • bg - български
  • es - español
  • cs - čeština
  • da - dansk
  • de - Deutsch
  • et - eesti keel
  • el - ελληνικά
  • en - English
  • fr - français (sélectionné)
  • ga - Gaeilge
  • hr - hrvatski
  • it - italiano
  • lv - latviešu valoda
  • lt - lietuvių kalba
  • hu - magyar
  • mt - Malti
  • nl - Nederlands
  • pl - polski
  • pt - português
  • ro - română
  • sk - slovenčina
  • sl - slovenščina
  • fi - suomi
  • sv - svenska
 Index 
 Texte intégral 
Débats
XML 2k
Lundi 26 avril 2021 - Bruxelles Edition provisoire

Protection des sols (débat)
MPphoto
 

  Maria Arena, au nom du groupe S&D. – Monsieur le Président, la dernière résolution que ce Parlement a votée sur la protection des sols date de 2007 et depuis, nous assistons à un manque de volonté politique des États membres qui, pendant quatorze années, ont bloqué toute initiative visant une approche coordonnée et harmonisée de la protection des sols européens.

Cette inaction signifie, on l’a dit, une pollution diffuse des sols toujours plus importante, des risques de désertification, de salinisation et d’érosion, une pression sur notre climat et notre alimentation, ou encore une perte importante de la biodiversité dommageable pour tous. Des années perdues qui rendent ces tendances difficiles et parfois impossibles à inverser, alors que nos connaissances scientifiques nous démontrent que des sols en bonne santé sont tout simplement indispensables pour la vie des écosystèmes.

Je salue donc l’initiative de la Commission européenne de venir effectivement avec une stratégie sur la protection des sols. Notre rapport donne des lignes politiques fortes dont la Commission pourra s’inspirer et insiste sur la création d’un cadre européen législatif qui devra, à mon sens, tenir compte de toutes les menaces qui pèsent aujourd’hui sur les sols.

Par ailleurs, nous espérons cette fois que le Conseil réalise l’intérêt commun que nous avons à protéger les sols – et si certains n’étaient pas convaincus, je vais juste lire une partie du rapport de la FAO, qui date de 2018 et qui dit: «la pollution des sols provoque une réaction en chaîne. Elle altère la biodiversité des sols, réduit la matière organique du sol et la capacité des sols à agir comme un filtre. Elle contamine l’eau stockée dans les sols et les eaux souterraines et provoque un déséquilibre des éléments nutritifs présents dans le sol [...]. La pollution des sols a des effets dévastateurs sur l’environnement et a des répercussions sur toutes les formes de vie», y compris sur les vies humaines, en créant de nouveaux cancers. «Outre l’impact sur l’environnement, la pollution des sols a également un coût économique élevé en raison de la réduction des rendements et de la qualité des récoltes. La prévention de la pollution des sols devrait être une priorité absolue à l’échelle de la planète.» Et de conclure: «polluer les sols, c’est polluer notre avenir.» Nous avons perdu quatorze années; nous n’avons plus le temps d’attendre.

 
Dernière mise à jour: 19 mai 2021Avis juridique - Politique de confidentialité