Retour au portail Europarl

Choisissez la langue de votre document :

  • bg - български
  • es - español
  • cs - čeština
  • da - dansk
  • de - Deutsch
  • et - eesti keel
  • el - ελληνικά
  • en - English
  • fr - français (sélectionné)
  • ga - Gaeilge
  • hr - hrvatski
  • it - italiano
  • lv - latviešu valoda
  • lt - lietuvių kalba
  • hu - magyar
  • mt - Malti
  • nl - Nederlands
  • pl - polski
  • pt - português
  • ro - română
  • sk - slovenčina
  • sl - slovenščina
  • fi - suomi
  • sv - svenska
 Index 
 Texte intégral 
Débats
XML 1k
Mardi 8 juin 2021 - Strasbourg Edition provisoire

Fonds social européen plus (FSE+) 2021-2027 (suite du débat)
MPphoto
 

  Anne Sander (PPE). – Monsieur le Président, Monsieur le Commissaire, plus de 60 ans se sont écoulés depuis la création du Fonds social européen.

En France, au cours de la dernière programmation, ce sont près de quatre millions de personnes qui ont pu être accompagnées vers un retour à l’emploi, vers la reconversion ou vers une nouvelle formation. Après ces mois de pandémie, les 88 milliards d’euros de ce nouveau Fonds social européen devront être mobilisés rapidement pour venir en soutien aux plus vulnérables, aux plus démunis, aux enfants menacés de pauvreté. Ils devront également accompagner les jeunes, nos jeunes si touchés par la crise, souvent sans formation, sans stage, alors même que ce sont eux dont nous avons besoin pour créer, pour construire ensemble l’avenir de l’Europe.

Avec ce nouveau fonds, Mesdames et Messieurs, l’Europe est au rendez-vous de la solidarité. Mais la balle est maintenant dans le camp des États membres.

 
Dernière mise à jour: 23 juin 2021Avis juridique - Politique de confidentialité