Retour au portail Europarl

Choisissez la langue de votre document :

  • bg - български
  • es - español
  • cs - čeština
  • da - dansk
  • de - Deutsch
  • et - eesti keel
  • el - ελληνικά
  • en - English
  • fr - français (sélectionné)
  • ga - Gaeilge
  • hr - hrvatski
  • it - italiano
  • lv - latviešu valoda
  • lt - lietuvių kalba
  • hu - magyar
  • mt - Malti
  • nl - Nederlands
  • pl - polski
  • pt - português
  • ro - română
  • sk - slovenčina
  • sl - slovenščina
  • fi - suomi
  • sv - svenska
 Index 
 Texte intégral 
Débats
XML 1k
Mercredi 6 octobre 2021 - Strasbourg Edition révisée

Gel par le Conseil du processus législatif relatif au mécanisme de coopération transfrontalière (débat)
MPphoto
 

  Anne Sander (PPE). – Monsieur le Président, chers collègues, alors que près d’un Européen sur trois vit dans une région frontalière, le Conseil a décidé de ne pas continuer les travaux sur le règlement relatif à la création d’un mécanisme transfrontalier européen, outil que le Parlement européen a pourtant appelé de ses vœux.

Les régions frontalières sont de véritables petits laboratoires européens, qui innovent et vivent l’Europe au quotidien. C’est là que nous construisons ce beau projet européen. Ce règlement était donc très attendu dans des territoires comme le mien, ici en Alsace. Nul doute que si nous avions eu ce mécanisme, alors le tram allant de Strasbourg à Kehl aurait vraisemblablement été réalisé beaucoup plus rapidement. Nul doute aussi que nous aurions avancé plus rapidement dans notre projet actuel d’utilisation de l’énergie consommée dans une aciérie à Kehl pour chauffer Strasbourg. Ce sont des exemples du quotidien, qui pourraient également s’appliquer à la santé transfrontalière, à l’emploi transfrontalier et à la mobilité.

Alors oui, après la crise de la COVID-19, alors que l’activité reprend et qu’il y a une multitude de projets dans ces régions transfrontalières, nous avons vraiment besoin d’un tel mécanisme et nous attendons une nouvelle initiative et des alternatives de la part du Conseil.

 
Dernière mise à jour: 14 décembre 2021Avis juridique - Politique de confidentialité