Retour au portail Europarl

Choisissez la langue de votre document :

  • bg - български
  • es - español
  • cs - čeština
  • da - dansk
  • de - Deutsch
  • et - eesti keel
  • el - ελληνικά
  • en - English
  • fr - français (sélectionné)
  • ga - Gaeilge
  • hr - hrvatski
  • it - italiano
  • lv - latviešu valoda
  • lt - lietuvių kalba
  • hu - magyar
  • mt - Malti
  • nl - Nederlands
  • pl - polski
  • pt - português
  • ro - română
  • sk - slovenčina
  • sl - slovenščina
  • fi - suomi
  • sv - svenska
 Index 
 Texte intégral 
Débats
XML 1k
Jeudi 6 octobre 2022 - Strasbourg Edition provisoire

Besoin impérieux d’une stratégie de l’Union européenne sur les engrais afin d’assurer la sécurité alimentaire en Europe (débat)
MPphoto
 

  Anne Sander (PPE). – Monsieur le Président, Monsieur le Commissaire, aujourd’hui plus que jamais le monde agricole a besoin que nous agissions au niveau européen pour lui venir en aide. Outre la détresse immense de certains producteurs, qui font face, qui ont fait face à la sécheresse, nous voici au cœur d’une crise majeure.

Les prix de l’énergie flambent, entraînant dans leur sillage le prix des engrais. Alors que certains agriculteurs, contraints et forcés, limitent leur recours aux fertilisants et que des industriels réduisent, voire arrêtent leur production d’engrais, des conséquences désastreuses sur la sécurité et l’autonomie alimentaire de l’Europe sont à redouter.

Nous voyons désormais une vraie volonté politique émerger pour protéger les Européens sur les questions énergétiques. Nous devons faire preuve du même courage sur la question des engrais. L’inaction européenne en la matière serait une erreur gravissime.

Je propose ainsi qu’à court terme la Commission lève les droits antidumping sur les engrais produits dans des pays tiers, et qu’à long terme nous investissions massivement dans la recherche, pour soutenir une fabrication européenne et innovante. Vous avez déjà levé les droits de douane sur l’ammoniac et l’urée afin de faire baisser la pression à laquelle sont soumis les agriculteurs; il faut à présent aller beaucoup plus loin et changer d’ambition.

 
Dernière mise à jour: 30 novembre 2022Avis juridique - Politique de confidentialité