Retour au portail Europarl

Choisissez la langue de votre document :

  • bg - български
  • es - español
  • cs - čeština
  • da - dansk
  • de - Deutsch
  • et - eesti keel
  • el - ελληνικά
  • en - English
  • fr - français
  • ga - Gaeilge
  • hr - hrvatski
  • it - italiano
  • lv - latviešu valoda
  • lt - lietuvių kalba
  • hu - magyar
  • mt - Malti
  • nl - Nederlands
  • pl - polski
  • pt - português
  • ro - română
  • sk - slovenčina
  • sl - slovenščina
  • fi - suomi
  • sv - svenska
 Index 
 Texte intégral 
Compte rendu in extenso des débats
XML 1k
Mercredi 4 octobre 2023 - Strasbourg Edition révisée

Proposition de prolongation de l'autorisation du glyphosate dans l'Union européenne (débat)
MPphoto
 

  Anne Sander (PPE). – Madame la Présidente, Madame la Commissaire, chers collègues, oui, nous voulons moins d’intrants dans nos écosystèmes, et oui, nous devons adapter les usages et limiter certaines utilisations. Mais oui aussi, nous voulons plus de sécurité alimentaire. Et à l’heure qu’il est, nous ne pouvons pas nous permettre de prendre des décisions qui mettraient en péril notre production européenne ou qui feraient grimper les prix plus encore, ces prix de l’alimentation qui sont déjà soumis à une inflation importante.

Il serait donc totalement déraisonnable d’interdire chez nous des molécules en laissant par ailleurs rentrer des produits venant du reste du monde et qui eux, pour le coup, ne respecteraient aucun de nos standards.

Alors oui, nous avons besoin de clauses miroirs. Nous avons besoin de règles identiques vis-à-vis du reste du monde. Mais il nous faut aussi des règles identiques pour l’ensemble de nos agriculteurs, de nos producteurs en Europe.

À chaque décision d’interdiction que nous prenons, nous devons mettre en face une solution alternative. Or, sur le débat qui nous occupe aujourd’hui, cette solution alternative accessible n’existe pas. Alors là aussi, soyons raisonnables, investissons dans la recherche et prenons des décisions pragmatiques.

 
Dernière mise à jour: 11 janvier 2024Avis juridique - Politique de confidentialité