Retour au portail Europarl

Choisissez la langue de votre document :

  • bg - български
  • es - español
  • cs - čeština
  • da - dansk
  • de - Deutsch
  • et - eesti keel
  • el - ελληνικά
  • en - English
  • fr - français
  • ga - Gaeilge
  • hr - hrvatski
  • it - italiano
  • lv - latviešu valoda
  • lt - lietuvių kalba
  • hu - magyar
  • mt - Malti
  • nl - Nederlands
  • pl - polski
  • pt - português
  • ro - română
  • sk - slovenčina
  • sl - slovenščina
  • fi - suomi
  • sv - svenska
 Index 
 Texte intégral 
Compte rendu in extenso des débats
XML 3k
Mercredi 18 octobre 2023 - Strasbourg Edition provisoire

L'attaque terroriste islamiste contre les écoles françaises et la nécessité de protéger les personnes et de promouvoir la cohésion sociale (débat)
MPphoto
 

  Nadine Morano, au nom du groupe PPE. – Monsieur le Président, chers collègues, après deux guerres mondiales fratricides, nous avons réussi à bâtir l’Union européenne, pour vivre en paix et œuvrer à la prospérité de nos peuples. Mais, par naïveté, en se drapant dans nos idéaux, nos gouvernants ont failli et n’ont pas protégé notre mode de vie, notre identité, notre culture, notre territoire. Des étrangers, bien souvent entrés par effraction sur notre sol, hostiles à notre civilisation, sont venus assassiner nos compatriotes.

En France, des islamistes fous ont mis à exécution leur projet de barbarie en assassinant enfants, familles, jeunes, prêtres, policiers, enseignants. En moins d’une semaine, la barbarie islamiste a de nouveau frappé plusieurs fois une Europe désarmée face à ce phénomène sournois.

D’abord à Arras, où Dominique Bernard, un professeur, trois ans après l’assassinat de Samuel Paty, a été lâchement tué par un étranger débouté du droit d’asile, qui aurait dû être expulsé de notre territoire il y a pratiquement dix ans. Je note d’ailleurs que, depuis 1989 et les premières revendications, à Creil, du port du voile à l’école, et malgré notre loi d’interdiction des signes religieux ostentatoires à l’école, la montée de l’islamisme dans la société n’a jamais été réellement entravée.

Avant-hier encore, au cri d’«Allahou akbar!», un clandestin tunisien, arrivé en bateau à Lampedusa en 2011, débouté du droit d’asile, et qui n’avait lui non plus rien à faire sur notre sol européen, a semé la mort à Bruxelles, un soir de match, assassinant deux Européens de nationalité suédoise.

Quand l’Union européenne comprendra-t-elle que l’immigration illégale tue, qu’elle tue de plus en plus, et qu’elle tuera encore davantage si nous n’agissons pas? Quand l’Europe en tirera-t-elle enfin les conséquences afin de protéger nos concitoyens, nos enfants et nos écoles, plutôt que de cofinancer des campagnes qui promeuvent le port du hijab ou des événements en présence des Frères musulmans – et donc de l’islam radical?

La gauche et l’extrême gauche n’ont de cesse de faire venir toujours plus d’immigration; elles se préoccupent exclusivement des migrants, sans jamais prendre en compte la sécurité de nos citoyens européens. Notre priorité, au PPE, est de faire respecter notre territoire, d’en interdire l’accès à ceux qui ne partagent en rien notre mode de vie et qui veulent nous détruire, et de nous protéger, nous et nos concitoyens.

 
Dernière mise à jour: 13 décembre 2023Avis juridique - Politique de confidentialité