Retour au portail Europarl

Choisissez la langue de votre document :

Questions parlementaires
PDF 34kWORD 16k
10 juin 2003
E-2043/2003

QUESTION ÉCRITE E-2043/03

posée par Maurizio Turco (NI), Emma Bonino (NI), Marco Pannella (NI), Marco Cappato (NI), Benedetto Della Vedova (NI), Gianfranco Dell'Alba (NI) et Olivier Dupuis (NI)

à la Commission


  Objet: Violation de la liberté religieuse et mesures pour en assurer le respect

 Réponse écrite 

Dans son rapport annuel sur la liberté religieuse dans le monde publié au mois de mai, la Commission américaine sur la liberté religieuse (USCIRF), agence indépendante du gouvernement fédéral, constate que la situation en Russie est très préoccupante en raison de la probable ingérence de l'Église orthodoxe russe dans la politique de Moscou, du contrôle rigoureux auquel sont soumises les pratiques religieuses des citoyens russes de la part de l'État et du refus d'accorder des visas aux religieux et à leurs collaborateurs.

 

La République populaire de Chine se caractérise, quant à elle, par la pratique constante de l'isolement, de la torture et de l'incarcération des citoyens chinois en raison de leur croyance religieuse, ainsi que par la stricte surveillance de l'activité religieuse au Tibet.

 

Au Laos, des fonctionnaires gouvernementaux sont impliqués dans des violations systématiques de la liberté religieuse prenant la forme d'incarcérations et de conversions forcées.

 

Au Vietnam, les dissidents religieux sont emprisonnés et une campagne de conversion forcée est menée à l'encontre des minorités religieuses vietnamiennes vivant dans les provinces du nord-ouest et dans la zone centrale des hauts plateaux peuplée de montagnards. La gravité de la situation incite l'USCIRF à cesser toute aide financière aux projets autres qu'humanitaires, tant que les autorités vietnamiennes ne s'engagent pas à respecter la liberté religieuse.

 

La Commission pourrait-elle dire si elle a connaissance des violations graves et systématiques de la liberté religieuse perpétrées en Russie, en Chine, au Laos et au Vietnam?

 

A-t-elle l'intention d'approuver la suggestion de l'USCIRF de ne plus accorder d'aide financière à des projets autres qu'humanitaires, tant que les autorités vietnamiennes ne s'engagent pas à respecter la liberté religieuse?

 

Est-elle d'avis que la suspension de toute aide autre que l'aide humanitaire tant que la liberté religieuse ne sera pas respectée est un bon moyen de dissuasion? Dans la négative, quelle autre mesure pourrait-elle être efficace?

Langue originale de la question: ITJO C 78 E du 27/03/2004
Avis juridique - Politique de confidentialité