Retour au portail Europarl

Choisissez la langue de votre document :

Questions parlementaires
PDF 35kWORD 15k
19 juin 2003
E-2182/2003

QUESTION ÉCRITE E-2182/03

posée par Maurizio Turco (NI), Marco Pannella (NI), Marco Cappato (NI), Benedetto Della Vedova (NI), Gianfranco Dell'Alba (NI) et Olivier Dupuis (NI)

à la Commission


  Objet: Violation de la liberté d'expression au Vietnam

 Réponse écrite 

Une dépêche de l'agence de presse Misna du 18 juin indique que le médecin vietnamien Phan Hong Son a été condamné à treize années de prison et à trois années de résidence surveillée après ses années de détention pour avoir recueilli des informations et des documents venant d'un pays étranger pour les utiliser contre l'État socialiste du Vietnam. Le médecin a été arrêté le 27 mars 2002 dernier, après avoir traduit un article intitulé "Qu'est‑ce que la démocratie?", trouvé sur le site Internet du département d'État des États‑Unis d'Amérique, qu'il avait ensuite envoyé à des amis et à des fonctionnaires vietnamiens. En outre, M. Son avait écrit une lettre ouverte, publiée sur le réseau, dans laquelle il protestait contre la perquisition de sa maison et la confiscation de son ordinateur.

 

Étant donné ce qui précède, la Commission peut‑elle indiquer:

 

 de quel type d'informations elle dispose concernant le cas du docteur Phan Hong Son?

 

 quel type de pressions elle compte exercer à l'égard du gouvernement de Hanoï pour obtenir la libération immédiate du docteur Phan Hong Son dont la seule faute est d'avoir traduit dans sa propre langue et divulgué un document sur la démocratie?

 

 de manière plus générale, quel type d'initiatives elle compte prendre pour dissuader le régime vietnamien de continuer de prendre des mesures (telles que la suppression du droit à la liberté d'expression) qui s'inscrivent en violation flagrante des conventions internationales signées par le Vietnam ainsi que de l'esprit et de la lettre de l'accord de coopération entre le Vietnam et l'UE?

 

Langue originale de la question: ITJO C 51 E du 26/02/2004
Avis juridique - Politique de confidentialité