Question parlementaire - E-0089/2007Question parlementaire
E-0089/2007

    Acide hydrofluorosilicique

    QUESTION ÉCRITE E-0089/07
    posée par Kathy Sinnott (IND/DEM)
    à la Commission

    L'acide hydrofluorosilicique, utilisé dans l'eau potable en Irlande, est un polluant hautement instable et très toxique qui ne doit être ingéré ni par les êtres humains, ni par les animaux, ni par les formes de vie aquatique. Il est interdit de l'utiliser dans les denrées, les suppléments ou les additifs alimentaires. Il ne s'agit pas non plus d'un médicament autorisé. Cet acide est répandu dans les aliments et les boissons en Irlande, ces produits étant fabriqués à partir d'eau du robinet fluorée. Sur aucun d'entre eux ne figure l'indication qu'il contient de l'acide fluorosilicique.

    Le fluor est un poison cumulatif et les conséquences sur la santé de la population d'une exposition chronique à l'acide fluorosilicique n'ont fait l'objet d'enquêtes ni de la part de la Commission, ni de la part du gouvernement irlandais, et ce malgré l'augmentation alarmante des empoisonnements au fluor en Irlande. Dans ce pays, quelque trois millions de personnes sont exposées quotidiennement à ce polluant illégal et non contrôlé, mais n'ont aucun moyen de savoir dans quelle mesure elles y sont exposées car les étiquettes présentes sur les aliments et les boissons ne doivent pas obligatoirement indiquer la quantité de fluor contenu et sous quelle forme il apparaît, alors que cette mention serait nécessaire. Les recherches sur le fluor se concentrent habituellement sur les formes plus stables et moins toxiques de cette substance, comme le fluorure de sodium, qui se rencontre dans le dentifrice. Cette forme toxique du fluor ne fait toutefois pas partie des études menées dans le cadre de la recherche sur le fluor.

    Le 24 novembre 2006, l'Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) m'a confirmé qu'elle ne s'était jamais penchée sur le problème de l'acide hydrofluorosilicique, parce qu'elle n'était pas chargée d'évaluer les effets des traitements de l'eau potable. En effet, l'eau issue des systèmes d'approvisionnement n'est pas de son ressort.

    Je trouve inquiétant que l'acide hydrofluorosilicique, qui se trouve dans l'eau consommée par les habitants de ma circonscription, ne fasse l'objet d'aucune étude de la part de l'EFSA, ou même qu'aucune étude élémentaire de sécurité ne soit menée à ce sujet. Les informations sur le fluor qui émanent des commissions d'enquête de l'EFSA ne concernent aucun des problèmes inquiétants soulevés par l'acide hydrofluorosilicique.

    L'EFSA doit se charger d'examiner minutieusement toutes les questions de sécurité que pose, au sein de l'UE, l'ingestion d'additifs aqueux entrant dans la composition d'ingrédients alimentaires, l'une d'entre elles (la consommation d'acide hydrofluorosilicique présent dans l'eau potable en Irlande) étant source de grandes inquiétudes.

    La Commission reconnaît-elle qu'une étude sur l'acide hydrofluorosilicique dans l'eau potable devrait être effectuée? Admet-elle également qu'il faudrait interdire l'utilisation d'acide fluorosilicique dans l'eau potable en Irlande?

    JO C 293 du 05/12/2007