Retour au portail Europarl

Choisissez la langue de votre document :

Questions parlementaires
PDF 28kWORD 41k
14 janvier 2009
E-0015/09
QUESTION ÉCRITE E-0015/09
posée par Erik Meijer (GUE/NGL)
à la Commission

 Objet: Levée du secret quant à la nature de la catastrophe sur le vol de la compagnie Malev le 30.9.1975 entre Budapest et Beyrouth et au sujet des sépultures de 17 des 60 victimes
 Réponse écrite 

1. La Commission sait-elle qu'au matin du mardi 30 septembre 1975, un avion de la compagnie aérienne hongroise Malev effectuant un vol de Budapest vers la capitale libanaise s'est abîmé en mer près de l'aéroport de Beyrouth, qu'aucun des 50 passagers ni des 10 membres d'équipage n'a survécu à la catastrophe et que une semaine plus tard et sur demande, Malev a annoncé aux familles que la cause de cette catastrophe était inconnue, que la boîte noire et les dépouilles des victimes n'avaient pas pu être retrouvés sur le fond marin et que les enregistrements vocaux des contrôleurs aériens étaient introuvables?

2. La Commission sait-elle que du fait du manque total d'informations au sujet de la catastrophe visée à la question 1, les familles des victimes de diverses nationalités européennes (dont le Hongrois Laszlo Nemeth et la Néerlandaise Francine van der Velde) sont encore aujourd'hui à la recherche de discordances dans les données, qui ont été rendues publiques bien plus tard, des causes potentielles de la catastrophe et surtout du lieu où les passagers décédés auraient pu être enterrés?

3. La Commission sait-elle qu'il existe des photos sur lesquelles on peut voir des Libanais repêcher des corps en mer, ainsi qu'un rapport d'enquête secret de l'Organisation de l'aviation civile internationale (OACI) datant de 1975 dont il ressort qu'immédiatement après le crash, 37 des 60 corps ont été récupérés, don’t 20 ont pu être identifiés par des parents libanais, tandis que les 17 autres corps non identifiés ont été enterrés en un lieu inconnu au Liban?

4. La Commission sait-elle qu'une demande d'identification introduite début 2007 par l'ambassade néerlandaise au Liban à la demande des familles a permis d'obtenir l'information selon laquelle les 17 corps non identifiés se trouvent probablement dans des fosses communes, mais que les autorités militaires ne veulent donner aucune information à ce sujet, alors que les familles ont appris par la suite qu'une enquête du gouvernement hongrois a donné lieu en 2003 à un rapport resté secret jusqu'à ce jour?

5. La Commission est-elle prête à faire en sorte que cette question non résolue à ce jour et probablement liée à des événements passés tels que la Guerre froide, la guerre civile au Liban et la lutte entre Israël et l'OLP ne soit plus tenue aussi manifestement secrète, mais qu'elle soit clarifiée une bonne fois pour toutes aux yeux du public, dans l'intérêt de toutes les familles des victimes et afin d'éviter toute rumeur injustifiée?

Source: le quotidien néerlandais «De Volkskrant» du 30.12.2008.

Langue originale de la question: NLJO C 189 du 13/07/2010
Avis juridique - Politique de confidentialité