Retour au portail Europarl

Choisissez la langue de votre document :

Questions parlementaires
PDF 38kWORD 41k
26 janvier 2009
E-0226/09
QUESTION ÉCRITE E-0226/09
posée par Urszula Gacek (PPE-DE)
à la Commission

 Objet: Demande d'enregistrement d'une indication géographique relative à un produit agricole ou à une denrée alimentaire pour les suski sechlońskie (pruneaux de Sechna)
 Réponse écrite 

Les suski sechlońskie sont des prunes à noyau soumises aux processus de séchage et de fumage. La région en question, d'une superficie de 239,55 km2, est située sur le territoire de quatre communes, à savoir: Laskowa, Iwkowa, Łososina Dolna et Żegocina. L'appellation suski sechlońskie a son origine dans le patois local. Le terme «suska» vient de «suszka», qui désigne les prunes séchées et fumées. Le qualificatif «sechlorska» provient du nom de la localité de Sechna, située dans la commune de Laskowa. Par le passé, ce village était désigné par deux noms, Sechna et Sechlna. La dénomination Sechna ou Sechlna a pris, dans l'évolution de la langue, la signification de «sechnie — suszenie» (séchage). Ces éléments confirment la spécificité du produit et le caractère traditionnel et profondément ancré sur ce territoire géographique de sa méthode de production. Par ailleurs, le nom de ce produit découle en particulier de l'application d'une méthode de production unique, caractéristique de cette région.

Selon les informations du ministère polonais de l'agriculture du 20 avril 2007, la demande d'enregistrement des pruneaux de Sechna en tant qu'indication géographique protégée a été envoyée à la Commission européenne sur décision du ministre de l'agriculture et du développement rural du 19 avril 2007, conformément aux dispositions de la loi du 17 décembre 2004 sur l'enregistrement et la protection des noms et des indications géographiques des produits agricoles et des denrées alimentaires et sur les produits traditionnels.

L'obtention de l'indication géographique protégée renforcera le caractère concurrentiel de ce produit et contribuera au maintien de la tradition et à la sauvegarde du patrimoine culturel de la région de Petite-Pologne.

Au vu des éléments susmentionnés, je souhaiterais, en ma qualité de députée européenne représentant justement la région de Petite-Pologne, obtenir des précisions sur les questions suivantes:

à quel stade se trouve l'examen de cette demande d'enregistrement?
quand la Commission compte-t-elle communiquer sa décision dans cette affaire?
pour quelles raisons l'enregistrement des suski sechlońskie par la Commission dure-t-il depuis près de deux ans?

Langue originale de la question: PLJO C 189 du 13/07/2010
Avis juridique - Politique de confidentialité