Retour au portail Europarl

Choisissez la langue de votre document :

Questions parlementaires
PDF 26kWORD 41k
7 septembre 2009
E-4224/09
QUESTION ÉCRITE E-4224/09
posée par Athanasios Plevris (EFD)
à la Commission

 Objet: Violation des droits de l'homme de l'archéologue Vasko Gligorievic
 Réponse écrite 

L'historien et archéologue Vasko Gligorievic a été arrêté deux fois, en janvier et en juillet 2009, par le gouvernement de l'ARYM, qui l'a emprisonné illégalement et sans chef d'accusation dans un hôpital psychiatrique.

M. Gligorievic est poursuivi par le gouvernement de l'ARYM et vit dans un climat de peur en raison de ses recherches scientifiques.

Il est contraint de réduire ses activités académiques et reçoit en permanence des menaces de mort. M. Gligorievic est poursuivi parce qu'il effectue des recherches scientifiques en contradiction avec la propagande du «macédonisme» diffusée par les instances officielles de l'ARYM et parce que les conclusions de ses recherches scientifiques se concentrent sur le fait que l'État de l'ARYM n'a aucun rapport avec le terme «Macédoine» et sa dimension historique.

La Commission peut-elle dès lors répondre aux questions suivantes:

1. Est-elle au fait des poursuites entreprises par le gouvernement de l'ARYM à l'encontre de M. Vasko Gligorievic? Qu'en pense-t-elle?
2. Peut-elle dire si l'emprisonnement de M. Gligorievic est contraire au droit international en matière de protection de la personnalité et de la recherche scientifique ainsi qu'aux articles 3, 18 et 19 de la déclaration universelle des droits de l'homme relatifs à la protection de la liberté, de la sécurité personnelle, de la liberté d'opinion et de la liberté d'expression?
3. A-t-elle l'intention de prendre des mesures pour protéger les droits de l'homme de M. Vasko Gligorievic ainsi que des autres citoyens qui sont poursuivis par le gouvernement de l'ARYM pour avoir exprimé une opinion différente sur la question de l'historicité et du nom de la Macédoine?

Langue originale de la question: ELJO C 10 E du 14/01/2011
Avis juridique - Politique de confidentialité