Question parlementaire - E-2769/2010Question parlementaire
E-2769/2010

    Réaction de la Commission par rapport à la violence collective à Surabaya (Indonésie)

    QUESTION ÉCRITE E-2769/10
    posée par Michael Cashman (S&D) , Ulrike Lunacek (Verts/ALE) , Raül Romeva i Rueda (Verts/ALE) , Sirpa Pietikäinen (PPE) et Marije Cornelissen (Verts/ALE)
    à la Commission

    L'Association internationale des lesbiennes, gays, bisexuel(le)s, transsexuel(le)s et intersexué(e)s (ILGA) avait l'intention d'organiser sa quatrième conférence régionale asiatique à Surabaya (Indonésie) du 26 au 28 mars 2010.

    Cent-cinquante participants internationaux, nationaux et locaux provenant de 12 pays asiatiques différents n'ont pas pu prendre part à la conférence, des bandes organisées, composées principalement de militants violents d'organisations religieuses, ayant perturbé la tenue de la manifestation dans l'hôtel où celle-ci devait avoir lieu. Les participants ont fait l'objet de menaces d'intimidation et, à deux reprises au moins, d'actes de violence; la conférence a donc dû être annulée.

    Les forces de police indonésiennes ont observé le déroulement des actions, mais elles ne semblaient pas capables, ni disposées, à arrêter cette foule violente. Non seulement elles n'ont pas prêté main forte aux participants à la conférence, mais elles n'ont pas non plus défendu leurs droits à la liberté d'expression et de réunion. Elles semblaient, d'autre part, déployer très peu d'efforts pour empêcher que les intégristes n'intimident les participants à la conférence ainsi que le personnel de l'hôtel.

    JO C 138 E du 07/05/2011