Retour au portail Europarl

Choisissez la langue de votre document :

Questions parlementaires
PDF 40kWORD 41k
28 avril 2011
E-004111/2011
Question avec demande de réponse écrite E-004111/2011
à la Commission
Article 117 du règlement
Andreas Mölzer (NI)

 Objet: Abattage de chiens dans l'UE
 Réponse écrite 

Le 5 avril 2011, les députés au Parlement roumain ont voté en faveur de l'abattage des chiens errants. Le Parlement européen a déjà réprimandé la Roumaine à ce sujet, étant donné que le traité de Lisbonne dispose que les animaux doivent être reconnus comme des «êtres doués de sensation».

Il faut savoir qu'en Roumanie, des «primes» sont attribuées pour l'abattage de chiens, ce qui pourrait entraîner une production de chiens, dans la mesure où il s'agit d'une entreprise lucrative.

D'autres pays européens, tels que l'Espagne, la Hongrie ou la Slovaquie, procèdent également à l'abattage de chiens dans certains «centres de mise à mort des animaux», à moins que des organisations de protection des animaux viennent sauver les quadrupèdes en y mettant le prix.

Selon les organisations de protection des animaux, l'unique solution à long terme qui permettrait de maîtriser la question des chiens des rues serait d'introduire un projet de castration à l'échelle européenne.

1. La Commission ne considère-t-elle pas que l'abattage des chiens est contraire au traité de Lisbonne?

2. L'Union européenne prévoit-elle de prendre des mesures à l'échelle européenne afin de protéger la vie des chiens?

3. Dans l'affirmative, comment ces mesures pourraient-elles se présenter?

4. Dans la négative, pourquoi?

5. Des projets de castration européens également subventionnés par l'UE sont-ils envisagés?

6. D'autres pays européens ont-ils déjà été réprimandés pour inscrire l'abattage des chiens à leur ordre du jour?

7. À quelles conséquences ces pays devraient-ils s'attendre?

Langue originale de la question: DEJO C 314 E du 27/10/2011
Avis juridique - Politique de confidentialité