Retour au portail Europarl

Choisissez la langue de votre document :

  • bg - български
  • es - español
  • cs - čeština
  • da - dansk
  • de - Deutsch
  • et - eesti keel
  • el - ελληνικά
  • en - English
  • fr - français (sélectionné)
  • ga - Gaeilge
  • hr - hrvatski
  • it - italiano
  • lv - latviešu valoda
  • lt - lietuvių kalba
  • hu - magyar
  • mt - Malti
  • nl - Nederlands
  • pl - polski
  • pt - português
  • ro - română
  • sk - slovenčina
  • sl - slovenščina
  • fi - suomi
  • sv - svenska
Questions parlementaires
PDF 101kWORD 24k
14 octobre 2014
E-007933-14
Question avec demande de réponse écrite E-007933-14
à la Commission
Article 130 du règlement
Hugues Bayet (S&D)

 Objet:  La BCE mandate Blackrock
 Réponse écrite 

La Banque centrale européenne (BCE) fait appel à l'Américain Blackrock pour mettre au point son programme d'achats de crédits titrisés.

«Blackrock solutions» devra épauler la BCE dans la conception et la mise en œuvre de ce programme, qui sera une première dans la zone euro. L'accord signé avec la Banque centrale stipule que la société doit établir une «muraille de Chine» entre les équipes qui travaillent sur ce projet et celles qui interviennent sur le marché des ABS.

L'idée est d'empêcher les conflits d'intérêt, alors même que Blackrock est l'un des plus gros investisseurs sur les actifs titrisés en Europe.

La Commission trouve-t-elle normal qu'une firme américaine, qui est l'un des plus gros investisseurs sur les actifs titrisés en Europe, soit en charge de la surveillance des crédits titrisés au sein de la zone euro?

Avis juridique - Politique de confidentialité